Un français consomme 50kg de fruits et légumes par an. L’achat de fruits et légumes chez le producteur s’est développé ces dernières années. Les circuits courts sont ils vraiment plus avantageux ? Comment réaliser des économies ? Y a t’il d’autres sources d’approvisionnements à privilégier ?

Achat de fruits et légumes chez le producteur

Le marché

Le marché, au delà de son ambiance et de la sa convivialité permet de rencontrer les producteurs en direct. Le choix de fruits et légumes sera important du printemps et jusqu’à la fin de l’été. Les commerçants bradent souvent les prix en fin de marché pour éviter de repartir avec de la marchandise. Si vous êtes un client régulier vous pourrez peut être même négocier ! Les marchés de producteurs organisés ponctuellement par les chambres d’agriculture permettent aussi de rencontrer des producteurs locaux et de faire le plein de produits fermiers !

Profitez de -30% à -50% de remise en fin de matinée sur les marchés !

Malgré tout, il faut être prudent sur les marchés, certains soi disant producteur n’hésite pas à arnaquer les clients (Lisez l’article : Eviter les arnaques sur les marchés d’été). Prenez le temps de connaître les producteurs présents chaque semaine, à leur poser des question et à vérifier qu’ils proposent des produits de saison.

Bienvenu à la Ferme

Ce réseau permet l’achat de fruits et légumes chez le producteur. Il a été fondé en 1988 par des agriculteurs et soutenus par des chambres d’agriculture. Il compte aujourd’hui 8000 adhérents qui vendent leur production directement sur l’exploitation. Le consommateur peut choisir autour de chez lui les fermes où il veut faire ses courses. La proposition est toutefois complète puisque on peut trouver des fruits, légumes, viandes, poissons, alcools, vins, jus, et autres produits non alimentaires (laine, plantes, …). Le site annonce : « Notre réseau de points de vente vous permet de manger des produits locaux sains, frais et de saison chaque jour où que vous soyez ! »

Certains producteurs proposent même de faire visiter leur exploitation pour découvrir comment sont produits les aliments consommés. Les produits proposés ne sont pas forcément bio ou raisonnés mais le site revendique « des produits fermiers de qualité ». Chaque producteur a une production assez restreinte, il n’est donc pas facile de remplir complètement son panier chez un seul producteur. De plus, les horaires sont parfois assez limités.

➡ Bienvenu à la Ferme

AMAP

Une AMAP est une association pour le maintien d’une agriculture paysanne. L’objectif est de soutenir plusieurs paysans en achetant à l’avance une partie de la production. Il existe aujourd’hui environ 2000 AMAP en France. La première a été créée en 2001. C’est un moyen simple pour les citadins d’accéder à des fruits et légumes cueillis le jour même. Au delà de l’achat de fruits et légumes chez le producteur l’AMAP est surtout un moyen d’assurer un revenu stable à des agriculteurs qui s’engagent à produire en respectant les principes de l’agriculture paysanne (la plupart sont bio).

L’adhésion nécessite de se rendre disponible pour participer à la préparation et la distribution des paniers aux autres adhérents. D’ailleurs, le contenu des dits paniers est imposé aux adhérents puisque c’est la production du moment qui est distribuée. L’hiver, les paniers se suivent et se ressemblent… Le site officiel précise : « Le contenu de ce dernier dépend des produits arrivés à maturité. Il est possible, dans une certaine mesure, d’échanger les produits entre eux selon ses préférences. « .

➡ AMAP

La ruche qui dit Oui

Ce site de vente en ligne met en contact des consommateurs et des producteurs d’un territoire. Fondé en 2010, le réseau compte environ 700 ruches. Chaque semaine, le responsable de la ruche propose en ligne une sélection de produits que le consommateur peut décider d’acheter ou non. Aucun engagement ou abonnement n’est demandé aux consommateurs.

Aucune garantie n’est apportée sur les pratiques agricoles. Les producteurs peuvent se situer dans un périmètre de 250 km autour de la ruche. Et pour les produits transformés aucune obligation n’est imposée concernant la provenance  des produits.

La ruche qui dit Oui

Les magasins de producteurs

Des agriculteurs se regroupent et ouvrent ensemble une boutique qu’ils tiennent, à tour de rôle. Le première a été ouverte en 1978. Il y en a 322 aujourd’hui. Les produits issus des exploitations des paysans à l’origine du projet doivent représenter au moins 70% du chiffre d’affaires. Pour le reste, il peut s’agir de produits des fermes voisines ou d’objets d’artisans en dépôt vente. La provenance des produits doit être clairement indiquée. L’un des paysan est toujours présent dans le magasin, il est donc possible de l’interroger sur les pratiques agricoles de ses collègues.

Plus le nombre d’agriculteurs regroupé est important, plus le choix et les horaires d’ouverture seront étendus.

Mon panier Bio

Des entreprises proposent des paniers de fruits et légumes livrés chez vous ou chez vos commerçants de proximités sous la forme d’abonnements ou à la carte. Souvent composés auprès de maraîchers locaux les produits proposés sont variés. Le site mon panier bio met relation le producteur de fruits et légumes et le consommateur pour développer un lien de proximité et améliorer les éco-gestes du quotidien. Le site s’est ouvert à l’agriculture mixte et fermière. Des pictogrammes permettent aux consommateurs d’identifier le type d’agriculture proposée.

 ➡ Mon panier Bio

Cueillir soi même

Certaines fermes familiales permettent aux clients de cueillir eux même les fruits et légumes qu’ils souhaitent consommer. Les prix sont environ -30% moins élevés qu’en magasin et permettent aux enfants de mieux percevoir comment poussent les fruits et légumes. Les légumes sont ultra frais et de saison. Une activité utile, familiale, pédagogie, ludique et économique ! Que demander de plus ?!

 ➡ chapeaudepaille

Cultiver un potager

Pour manger sain et dépenser moins, rien de mieux que d’avoir son jardin ! Légumes frais toute l’année, une occupation relaxante et la satisfaction du DIY ! Si vous manquez de place commencez juste par des aromates souvent vendus à prix d’or dans les grandes surfaces. Pour avoir un potager rentable nul besoin de dévaliser les jardineries, au contraire, privilégiez les astuces pour un jardin quasi gratuit ! Pour retrouver les articles sur le jardinage publié sur le site rendez vous sur cette page.

Cet article a pour but, de présenter les nombreuses alternatives existantes pour manger des produits fermiers, de saison et locaux. En fonction de la région et de ses attentes, c’est à chacun de trouver la méthode qui lui convient le mieux. L’essentiel reste de mettre des produits de qualité dans son assiette !

Une fois vos placards et votre frigo, remplis de produits locaux, il serait dommage de ne pas en profiter à 100 % n’hésitez donc pas, à lire nos articles :

➡ Et vous, comment faites vous, pour économiser sur l’achat de fruits et légumes chez le producteur ? 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.