Assurance Auto : Comprendre et agir pour économiser

Avoir une assurance auto est obligatoire. La loi impose à chaque automobiliste d’avoir une garantie responsabilité civile (art. 211-1 et 211-5 du Code des assurances). L’objectif est de garantir l’indemnisation des dommages qu’ils soient matériels ou corporels causés à des tiers par l’automobiliste ou ses passagers. Cette garantie a pour but de permettre aux victimes d’être correctement indemnisées en cas d’accident.

assurance auto

Après avoir classé et trié vos papiers, grâce à l’article ci dessous (3 Étapes pour classer et conserver les papiers de la famille), vous devriez retrouver votre contrat d’assurance auto rapidement. Sortez le dès maintenant, vous pourrez ainsi mieux comprendre les garanties évoquées dans cet article et vérifier votre niveau de garanties et le montant de votre cotisation. C’est peut être pas l’activité dont vous rêviez là, tout de suite, maintenant, mais ce petit examen de vos garanties va sûrement vous permettre d’adapter votre contrat à vos besoins réelle et surtout, faire des économies !! Si c’est vraiment pas le moment, conservez cet article dans vos favoris ou rendez vous tout en bas de l’article pour pouvoir l’imprimer ou vous l’auto-envoyer par mail ou sur whatsapp.

3 Étapes pour classer et conserver les papiers de la famille

 💡 NB : La garantie responsabilité civile concerne même les véhicules qui ne roulent pas !

Assurance auto : quelles garanties ?

Pour connaitre les garanties de votre contrat d’assurance auto, il vous faut votre contrat spécifiant les conditions particulières souscrites et les conditions générales qui figurent sur un imprimé type (souvent un document de plus de 50 pages…) qui rappelle la réglementation applicable et les modalités de déclarations des sinistres, les délais de paiement,…etc.

Soyez rassurés, vous n’avez pas besoin de lire entièrement les conditions générales de votre contrat, nous allons vérifier ensemble quelques points spécifiques qui méritent votre attention !

Tous risques

Un véhicule neuf a bien souvent de la valeur, il est donc d’usage de l’assurer en « Tous risques ». L’objectif est d’obtenir une indemnisation en cas de sinistre. L’assurance prendre en charge les frais de réparation du véhicule, quelles que soient les circonstances de l’accident, que l’on soit responsable ou non. Selon les assurances, c’est la valeur neuve du véhicule qui sera pris en compte pour vous indemniser. Dans d’autres cas, une « vétusté » (perte de valeur du véhicule dans le temps) sera appliqué, dès la première année. Vous trouverez cette information sous l’intitulé « valeur conventionnelle » de votre contrat.

Au tiers

Le minimum obligatoire est la garantie « responsabilité civile« . Un véhicule ancien, n’ayant quasiment plus de valeur n’a pas besoin d’être assuré en « tous risques ». Le montant de l’assurance sera plus faible, mais le propriétaire ne sera pas indemnisé en cas de dommages à son propre véhicule, s’il est responsable d’un accident. Seuls les dommages corporels et matériels causés aux tiers seront pris en charge.

Le  Bonus Malus

Le Bonus Malus est un système de réduction-majoration de la prime d’assurance auto en fonction du comportement de l’assuré. Une année sans sinistre augmente le bonus, alors qu’un sinistre peut infliger un malus.

Les sinistres pris en compte pour le calcul du malus impliquent forcément la responsabilité de l’assuré. Les sinistres exclus du malus sont les accidents de stationnement sans tiers identifié, les vols, les incendies et les bris de glace.

Pour chaque année sans accident, l’assuré bénéficie d’une réduction de 5% de son coefficient de l’année précédente. Le maximum de réduction est fixé à 50% (coefficient de 0.50), il faudra tout de même 13 années sans sinistre pour l’obtenir. Après 3 années à ce coefficient de 0.50, le premier accident responsable ne vous fera pas perdre votre bonus. Le malus provoque une majoration de 25% ! Le coefficient maximum est fixé à 3.5.

La garantie défense recours et protection juridique

La garantie défense recours impose à votre assureur de faire les démarches nécessaires pour que vous soyez indemnisés si vous êtes la victime d’un accident. Votre assureur devra entrer en contact avec la compagnie d’assurance auto du responsable de l’accident afin que vous puissiez obtenir réparation. Cette garantie est presque toujours comprise dans les assurances auto.

La garantie protection juridique complète la précédente. Elle permet d’obtenir l’aide et les conseils de professionnels juridiques si des poursuites judiciaires ou administratives impliquant votre véhicule sont engagées. Les frais engagés dans la procédure juridique peuvent aussi être pris en charge en partie.

Assurance auto : Au moment du sinistre

Les démarches en cas d’accident

La première chose à faire s’il y a des blessés ou un risque pour les usagers de la route, est de prévenir au plus vite les autorités compétentes (police, gendarmerie, pompiers,…). Ensuite, il faudra remplir un constat (voir paragraphe suivant) à envoyer dans les 5 jours maximum à son assureur.



Le constat

Premier élément clé : un constat amiable est irrévocable dès qu’il est signé par les parties concernées ! Il faut donc bien le remplir et surtout ne pas le signer si son contenu ne vous convient pas !

Les règles à respecter :

  • remplir le constat sur le lieu du sinistre
  • répondre à toutes les questions posées
  • indiquer le nombre de cases remplies par chaque conducteur
  • ne pas modifier son exemplaire une fois les feuilles séparées
  • signer sur les lieux de l’accident avec les autres personnes concernées
  • en cas de désaccord, le mentionner clairement sur le constat avant de signer !

Tentative et vol de véhicule

Avant d’effectuer des démarches, vérifiez que vous êtes assurés contre le vol. En cas de tentative de vol (serrures endommagées,…), il suffit de faire une déclaration sous 24h aux autorités compétentes et de l’envoyer en recommandé avec accusé de réception à son assureur. La procédure est identique en cas de vol du véhicule, à la différence que l’assureur va constituer un dossier plus précis et vous demander des pièces justificatives supplémentaires (circonstances précises, facture d’achat, …).

Les causes d’exclusion du contrat

En cas d’accident de la route, même en étant assurant certaines situations sont exclues du contrat d’assurance auto et peuvent réduire ou supprimer totalement l’indemnisation. Les situations les plus courantes :

  • Non port de la ceinture : en fonction des assurances cette situation peut n’avoir aucune impact sur l’indemnisation ou alors être une cause de suppression de l’indemnisation des dommages personnels. Il convient donc de bien lire son contrat.
  • Utilisation du téléphone portable : à vérifier en fonction des contrats, mais normalement cette situation est couverte par l’assureur. Le risque d’accident est bien plus important et cette infraction est passible d’un amende de 135€ et d’un retrait de 3 points sur le permis de conduire. Depuis le 1er juillet 2015, les oreillettes, écouteurs et casques sont aussi interdits.
  • Prêt du véhicule : il va falloir regarder de près son contrat. Votre assurance auto prévoit la conduite exclusive ? Dans ce cas, vous êtes le seul conducteur habilité à conduire le véhicule. Sinon, une franchise « prêt de volant » peut s’appliquer en fonction de la personne qui conduisait au moment du sinistre.
  • Suspension, retrait ou annulation de permis : vous n’êtes évidemment pas couvert dans ce cas ! Cette situation doit d’ailleurs faire l’objet d’une déclaration à votre assureur.
  • Accessoires optionnels du véhicule : certains accessoires optionnels du véhicule comme le dernier auto radio high-tech ne sont pas forcément couverts par l’assurance. Il faut lire attentivement son contrat et déterminer les montants pris en compte.

Rouler sans assurance

Si une personne est à l’origine d’un accident et qu’il n’a pas d’assurance auto, c’est le fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages (FGAO) qui va indemniser les victimes. Le FGAO cherchera ensuite les responsables qui devront rembourser les sommes versées aux victimes. Lors d’un accident de la route, en fonction des dommages matériels et corporels causés, l’indemnisation peut aller de quelques milliers d’euros à plusieurs millions d’euros !

Fraude à l’assurance

Chaque année les fraudes à l’assurance s’élèvent à environ 2 milliards d’euros en France ! Les fausses déclarations de situation peuvent mener à la perte des droits sur son assurance auto, une amende de 4500€ et une peine de prison de 2 ans, la confiscation du véhicule et une interdiction de conduire de 5 ans. Une fausse déclaration de vol peut mener à une condamnation d’escroquerie (amende de 375 000€) et une peine de prison pouvant aller jusqu’à 5 ans.

Le montant de sa prime d’assurance auto

Les facteurs à prendre à compte

Déterminer précisément la valeur de son véhicule est très important pour évaluer ses besoins en assurance auto. L’assureur va prendre en compte les éléments suivants :

  • Date de mise en circulation : Plus une voiture est ancienne moins elle a de la valeur, sauf s’il s’agit d’une voiture de collection bien sûr !
  • Kilométrage : Le nombre de kilomètres affichés au compteur permet de déterminer le degré d’utilisation du véhicule.
  • Réparations effectuées : Un véhicule entretenu régulièrement ou ayant subi des réparations importantes très récemment aura plus de valeur.
  • L’historique : s’agit il d’une première main ou d’une voiture ayant changé de nombreuses fois de propriétaire ?
  • Les options : En fonction des options du véhicule, sa valeur peut augmenter.

Résilier son contrat d’assurance auto

La nouvelle loi appelée loi Hamon a crée un nouvel article L113-15-2 au sein du Code des assurances. Ce texte prévoit que les clients ont désormais la possibilité de résilier leur contrat d’assurance quand ils le souhaitent une fois passée la première année d’adhésion. Ils sont alors libres de choisir la date de résiliation de leur assurance. Ce nouveau droit concerne les contrats d’assurance auto, les contrats d’assurance auto ainsi que les contrats complémentaires d’un bien ou d’un service.

Économiser sur son contrat d’assurance auto

La résiliation de votre contrat, peut vous permettre de faire de belles économies !

Les pistes pour économiser sur son assurance auto :

  • Comparer le prix des contrats sur internet : c’est le premier réflexe à avoir pour diminuer le montant de ses mensualités. De nombreux comparateurs en ligne vous permettent d’un seul coup d’œil en quelques minutes d’obtenir des devis. Le paragraphe suivant vous permettra d’en savoir plus à ce sujet…
  • Faire le point régulièrement avec son assureur : Toute modification de l’utilisation de son véhicule devrait être signalé à son assureur comme par exemple un départ à la retraite alors que vous utilisiez le véhicule pour le travail, pratique de la conduite accompagnée, prêt du véhicule à un nouveau conducteur,…
  • Petit rouleur : Certains assureurs proposent des formules au kilomètre. Si vous roulez peu (moins de 8000 km par an), ce type de contrat peut vous faire gagner jusqu’à 150€ par an ! Il suffit de déclarer sur l’honneur le kilométrage de son véhicule et chaque année le faire contrôler par un garage agréé.
  • La fidélité est rarement récompensée : N’hésitez pas à mettre votre assurance auto en concurrence pour vérifier que vous ne pouvez pas bénéficier des mêmes garanties pour un prix inférieur. Votre assureur pourra peut être s’aligner sur le prix de son concurrent, si ce n’est pas le cas, changez d’assureur !
  • Préférer le paiement annuel : Les assureurs peuvent vous facturer le paiement en plusieurs fois de votre assurance, il vaut donc mieux payer son assurance en une fois pour économiser.
💡 Dans tous les cas, ne réduisez pas drastiquement vos garanties pour obtenir un tarif peu élevé. En cas de gros sinistre, la petite économie réalisée en réduisant vos mensualités, vous coûtera bien plus cher si vous n’êtes pas indemnisé !

Trouver une assurance auto moins chère

Pour comparer le prix des contrats d’assurance, plusieurs méthodes sont disponibles.

La première méthode consiste à prendre rendez vous avec chaque assureur près de son lieu de résidence pour obtenir un devis. Autant dire, une méthode longue, fastidieuse et peu productive car tous les assureurs ne sont pas forcément représentés par une agence physique près de chez vous.

La deuxième méthode consiste à se munir de son contrat (normalement vous l’avez déjà sous les yeux) et s’installer confortablement devant son ordinateur. Ensuite, cliquer sur le lien suivant  ➡ MisterAssur et remplir les informations clés sur sa voiture. En 3 minutes, vous aurez gratuitement des propositions précises de plusieurs assureurs qui vont s’afficher à l’écran. L’inconvénient de ces comparateurs gratuits, c’est le démarchage téléphone. Pour l’éviter, ne donnez pas votre numéro de téléphone réel. Comme ça vous profiter gratuitement, de ce service très pratique !

Avez vous des questions sur l’assurance auto ? Ou un bon plan pour en réduire le montant ? N’hésitez pas à commenter cet articles ! 

Amélie

Bonjour, moi c'est Amélie. J’ai commencé à rechercher des astuces et des bons plans quand j’étais étudiante pour financer mes études en Economie et Droit. Finalement, les bonnes habitudes que j’avais prises ne m’ont jamais quittées. Avec le temps, j’ai même développé mes méthodes, repéré et testé de nouvelles astuces pour profiter plus et dépenser moins. ➡ Si vous avez une question ou envie de réagir après avoir lu cet article, n'hésitez pas à poster un commentaire !

1 réponse

  1. 23 mars 2018

    […] simple et rapide à faire à votre assureur (n’hésitez pas à consulter notre article sur l’assurance auto ici). Par contre, l’assurance « valeur à neuf » ou « perte financière » est […]

Laisser un commentaire