Faut il mettre tous les œufs dans le même panier ?

Des scandales sanitaires ont éclatés suite aux investigations d’associations comme L214 autour des élevages de poules ces derniers mois. De plus en plus de consommateurs veulent des œufs de qualité pondus par des poules élevés en liberté ou en plein air. Comment bien choisir ses œufs et ne se laisser abuser par de belles photos et des mentions inutiles ?

« Ma poule, oh ma poule »

Certaines poules sont élevées dans des conditions effroyables mais leurs œufs sont vendus à prix d’or. En tant que consommateur, vous pouvez d’un seul coup d’œil avoir des informations déterminantes sur le mode d’élevage et les conditions de vie de la poule à l’origine des œufs que vous achetez.

Les règles de marquage et d’étiquetage pour la vente des œufs sont harmonisées au sein de l’Union européenne. Conformément à la directive 2002/4/CE, sur chaque œuf figure obligatoirement le code producteur : ce code donne des informations sur la provenance des œufs.

Sur l’emballage doit déjà être précisé le mode d’élevage. Ne vous laissez pas abusé par les mentions écrites en gras sur l’emballage, les belles photos de champs avec 3 poules bien grasses qui se promènent dans un champ immense et les photos d’éleveurs de nos villages.

En voyant ce type de mentions sur l’emballage, on peut imaginer un éleveur consciencieux qui alimente ses poules avec des produits de qualité, qui collecte ses œufs quotidiennement, tout cela dans une exploitation familiale. Finalement rien de tout cela. Pour avoir des informations précises sur le mode de production de ces œufs il faut regarder de plus près les mention qui apparaissent en tout petit sur l’emballage ou prendre un œuf en main. Commençons par les mentions à lire avec une loupe.

Il s’agit de la même boîte d’œufs ! Finalement, il s’agit de poules élevées en cage comme les œufs premiers prix. C’est pas très vendeur une photo ou la mention « poules élevées en cage », alors les éleveurs n’hésitent pas à ajouter des mentions « œufs frais » (manquerait plus qu’ils soient périmés!!), « œuf datés du jour de ponte »… bref des mentions inutiles mais qui font bien !

Je vais vous épargner les images filmées par certaines associations sur les conditions d’élevage de ces poules ou les photos tout aussi insoutenables. Je me contenterais de vous donner des informations précises et écrites sur les différents modes d’élevages en France.

Sur la coquille de chaque œuf, doit apparaître un chiffre devant les lettres FR (qui indique le pays d’origine FR pour la France). Le chiffre peut aller de 0 à 3 selon les conditions d’élevage des poules. Et pour une fois, vous allez voir, 0 c’est beaucoup mieux que 3 !!

Le numéro 3 : Poules en cage

Plus de la moitié des poules en France, vivent enfermées dans des cages. Les poules sont tassées à 16 par msoit 1 feuille A4 par poule. Les poules ne peuvent donc pas ouvrir leurs ailes sans se gêner. Elles ne verront jamais la lumière du jour et elles ne sortiront pas.

Le numéro 2 : Poules au sol

Les poules sont enfermées dans des bâtiments fermés, elles ont moins de 2 feuilles A4 pour vivre (9 poules au m2). Elles ne sortiront jamais à l’extérieur et ne connaissent pas la lumière du jour.

 Le numéro 1 : Poules en plein air

Les poules doivent avoir accès à un espace de plein air. L’espace intérieur reste restreint à 9 poules au mmais l’espace extérieur, plus vaste est de 4-5m²/poule. Il permet alors aux pondeuses de mener une vie adaptée aux besoins de leur espèce : gratter le sol pour chercher sa nourriture, sa baigner,… Les poules peuvent aussi profiter de la lumière du jour, la base non, pour tout être vivant ?!

Le numéro 0 : œufs Bio

Les poules pondant des œufs Bio sont élevées dans les mêmes conditions que les poules de plein air avec quelques différences minimes. Par exemple, l’espace intérieur est de 6 poules au mau lieu de 9 et l’espace de plein air doit être accessible pendant au moins un tiers de leur vie.

« Donc, si j’achète des œufs bio, c’est parfait ? » 

[sociallocker id=627][/sociallocker]

Des œufs sont souvent utilisés pour la production d’autres produits de nos rayons ! Je vous disais plus haut que plus de la moitié des œufs en France sont des œufs en cage, c’est très bien si vous les évitez ! Mais, la plupart de ces œufs ne sont pas vendus tels quels, ils sont utilisés par les industriels pour des préparations vendus sous une autre forme. Sauf mention contraire sur l’emballage, il s’agit toujours d’œufs de poule élevés en cage.

Toutes ces préparations à base d’ »œufs frais » sont produits à partir d’œufs de poules élevées en cage!

Si vous aimez acheter vos œufs en vrac, au marché par exemple, soyez attentifs au code présent directement sur l’œuf. Il s’agit malheureusement, parfois, d’œufs élevés en batterie (code 3).

Encore plus fort, les œufs proviennent parfois exactement du même élevage mais sont vendus à des prix bien différents. Un même élevage peut fournir une marque nationale, une marque distributeur et une marque premier prix. Le prix peut alors être multiplié par 2 !! Alors que seul l’emballage sera différent ! En rayon, acceptez de payer plus cher uniquement si le mode de production est meilleur !

Enfin, l’association L214 précise que pour les poules de plein air et bio » le terrain est parfois nu, sans arbres, sans buissons et elles n’en profitent pas pleinement, n’osant pas s’aventurer sur ces terrains mal adaptés. L’accès à l’extérieur n’est pas obligatoire avant que les poules aient 25 à 28 semaines selon les labels. De plus (en bio aussi) les poules sont souvent élevées par milliers : les comportements d’agressions restent fréquents dans ces groupes trop importants pour trop peu d’espace. » De plus, les poussins mâles sont toujours sacrifiés (gazés ou broyés), les poules peuvent avoir le bec coupé et les poules sont tuées à l’abattoir après un an de ponte peu importe le mode de production choisi.

 Quelques astuces en plus…

Première chose à faire, ne pas gaspiller les œufs que vous achetez. Utilisez par exemple, les astuces de l’article Liquider les blancs d’œufs.

Vous avez un peu d’espace extérieur et vous aimez manger des œufs de qualité ? Pourquoi ne pas recueillir des poules pondeuses et profiter ainsi d’œufs frais fermiers et quasi gratuits ? Pour en savoir plus, sur le site de L214, lisez l’article : Recueillir des poules pondeuses.

Enfin, pourquoi ne pas remplacer de temps en temps, les œufs dans certaines de vos recettes ? Pour faire le plein d’inspiration rendez vous, sur le site VegOresto : Les alternatives aux œufs.

Et vous, mangez vous beaucoup d’œufs ? Comment les choisissez vous ?

 

1 réponse

  1. 17 juin 2017

    […] Pour bien les choisir n’hésitez pas à relire l’article que je leur ai consacré Faut il mettre tous les œufs dans le même panier ?. Difficile de se lasser avec les oeufs tellement les possibilités de les agrémentés sont […]

Laisser un commentaire