Consulter sans se ruiner

Comment consulter en évitant les dépassements d’honoraires ?

Le prix des complémentaires santé augmente, le montant des remboursements baissent et nous on a de plus en plus de mal à se soigner. Pourtant des astuces simples existent pour limiter les frais.

Souvent, on va chez le médecin dans l’urgence au moment où le besoin se présente, sans vraiment réfléchir au coût que cela représente. Notre carte vitale en poche on se dirige vers le cabinet confiant et insouciant. Mais, la sécurité sociale ne rembourse pas intégralement les honoraires de professionnels de santé. Les mutuelles participent et complètent le remboursement de la CPAM mais on n’obtient pas forcément 100% de remboursement.

Donc, on paye sagement une fois la consultation effectuée pensant être remboursé. Puis, le temps passe et on est remboursé en partie. Entre temps, on a oublié combien on avait payé exactement et on se retrouve avec des dépassements d’honoraires qui pèsent sur notre budget sans même s’en rendre compte…

Pourtant, des solutions simples, efficaces et rapides existent pour limiter le poids des consultations médicales sur le budget.

Déclarer son médecin traitant

Déclarer son médecin traitant est une démarche qui prend quelques minutes mais permet de faire de réelles économies. « En pratique, lors d’une consultation à son cabinet et sur présentation de votre carte Vitale, le médecin que vous avez choisi comme médecin traitant fait la déclaration en ligne et la télétransmet directement à votre caisse d’Assurance Maladie ». Sans médecin traitant déclaré vous êtes moins bien remboursé par l’Assurance Maladie et la majoration ne sera pas prise en charge par votre complémentaire. Pour une consultation chez un généraliste votre remboursement sera de 15.10€ au lieu de 5.90€ !! C’est presque 10€ d’économie à chaque consultation ! Le 1er mai 2017, le montant de la consultation chez un généraliste passera de 23€ à 25€ et le remboursement passera de 15.10€ à 16.50€.

Faire un Bilan de Santé

Un des meilleur moyen de limiter les frais de santé est la prévention. La sécurité sociale propose à ses assurés de faire un bilan de santé gratuit. Demandez le vôtre!

Bénéficiaires du bilan de santé gratuit

Cet examen de santé, permettra en fonction de votre âge, de votre sexe et des facteurs de risques liés à votre mode de vie, de faire des tests adaptés. Ce bilan de santé gratuit et complet est proposé tous les 5 ans pour les assurés à la CPAM ou la MSA.

Le délai d’attente pour obtenir un rendez vous est très variables en fonction de la date de votre demande et de votre caisse, mais certaines personnes sont prioritaires :

  • les bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA) et de la CMU-C,
  • les jeunes âgés de 16-25 ans en insertion,
  • les demandeurs d’emploi,
  • les personnes invalides ou handicapées…

Obtenir un bilan de santé gratuit

Vous pouvez contacter votre caisse directement pour demander à en bénéficier. Une demande d’inscription à remplir vous sera envoyée puis une convocation précisant la date, le lieu et l’heure de votre bilan de santé gratuit. Vous pouvez également effectuer cette démarche sur le site internet de votre caisse.

Un questionnaire médical est joint à la convocation et doit être apporté le jour du bilan. Vous devez le remplir avec soin, car il permet d’orienter les examens que vous allez passer et éventuellement de déclencher des examens complémentaires.

medic-hospital-laboratory-medical-40559

Déroulement du bilan de santé gratuit

Ce bilan, d’une durée de deux heures et demie, se déroule en une ou deux étapes selon les centres. Il prévoit des analyses bio-médicales (sang, urine), des tests (visions, audition et de capacité respiratoire) ainsi qu’un examen clinique pratiqué par un médecin. Des examens complémentaires ou un suivi médical peuvent être déclenchés à la suite de ce bilan avec une consultation chez le médecin totalement prise en charge par l’Assurance Maladie.

Et oui, vous allez rencontrer des médecins de divers spécialités en fonction de vos besoins et tout cela gratuitement! De plus c’est un excellent moyen de prévention et de suivi de votre santé.

Aller chez le dentiste gratuitement

L’assurance maladie propose aux enfants et adolescents de 6 ans, 9 ans, 12 ans, 15 ans et 18 ans des examens de prévention bucco-dentaires gratuits.

Un mois avant la date anniversaire de l’enfant, les parents reçoivent un courrier de l’assurance maladie. Ce courrier est accompagné d’une feuille de soins, qui les informe des modalités pratiques de l’examen. Pour en bénéficier, l’enfant ou l’adolescent doit consulter un dentiste ou un médecin stomatologue dans les 6 mois qui suivent sa date d’anniversaire. L’examen peut avoir lieu dans un cabinet dentaire ou dans le service ontologie d’un établissement de santé. Le praticien signale, sur le carnet de santé de l’enfant, la réalisation de l’examen et indique, si besoin, les soins recommandés. Cet examen ne nécessite aucune avance de frais.
Si votre enfant doit recevoir des soins complémentaires suite à cet examen (traitement des caries et des racines, détartrage…), ces soins sont pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie sous condition d’être effectués neuf mois suivant l’examen.

Consulter un spécialiste au meilleur prix

This job isn't always easy

Pour choisir un spécialiste, on se fie souvent à l’avis de notre médecin traitant ou d’un proche. C’est un excellent moyen de se faire recommander  quelqu’un. Cependant, au moment de payer, il arrive d’avoir quelques surprises.

Le site annuairesante.ameli.fr recense pour chaque praticien son secteur d’activité et le tarif pratiqué pour les actes courants !

Grâce à Internet et plus particulièrement le site http://annuairesante.ameli.fr/ qui permet de choisir un professionnel de santé ou un établissement de soins en fonction de plusieurs critères. Les honoraires pratiqués et notamment les dépassements d’honoraires sont clairement indiqués. Cette précision est bien utile, si votre complémentaire ne prend pas en charge les dépassements d’honoraires. Ce site vous permettra de gagner un temps précieux pour choisir un praticien sans avoir à faire le tour de tous les spécialités de votre région par téléphone pour demander tout cela à leur secrétaire. A utiliser sans modération !

Pour une hospitalisation, vous aurez également accès à plusieurs informations comme le coût de l’intervention, le montant des remboursements et du reste à charge. Ce site est très pratique pour comparer un établissement de santé par rapport à un autre.

Demander un devis pour comparer

Pour une intervention chirurgicale, on ne pense pas à demander un devis avant de passer à l’acte. Et pourtant!! Il est possible de faire de grosses économies en comparant et en choisissant un spécialiste qui ne pratique pas des dépassements excessifs. Certaines mutuelles proposent même de comparer vos devis et de vous aider à trouver un spécialiste de leur réseau pratiquant des honoraires modérés.

Pour les lunettes, c’est la même chose, n’hésitez pas à demander un devis pour une même monture. Le prix des verres est très variable en fonction des différentes option choisies. On ne vous présentera pas forcément le prix le moins élevé spontanément. Alors n’hésitez pas à demander et préciser que vous allez comparer les prix.

 ➡ Et vous, comment faites vous pour consulter sans vous ruiner? 

 

4 réponses

  1. 28 février 2017

    […] les professionnels ne pratiquant pas les dépassement d’honoraires lisez l’article, Consulter sans se ruiner. Pour les produits d’optique médical, un devis gratuit est obligatoire sans limite de […]

  2. 2 avril 2017

    […] Avant la pharmacie, voici comment Consulter sans se ruiner ? […]

  3. 8 mai 2017

    […] les dépassements d’honoraires ? Pour le savoir sans se déplacer, l’article Consulter sans se ruiner vous donnera une méthode imparable. Vous pouvez également profiter des services d’un […]

  4. 31 mai 2017

    […] Pour certaines pathologies chroniques (cholestérol, cœur,…) qui ne supporteraient pas une interruption de traitement, le pharmacien peut accepter de faire une renouvellement exceptionnel sur une ordonnance expirée. Mais il faudra tout de même retourner voir votre médecin pour continuer le traitement, n’hésitez pas à relire l’article Comment Consulter sans se ruiner ? […]

Laisser un commentaire