Le crédit renouvelable permet de disposer d’une somme d’argent dans laquelle piocher pour réaliser des achats. Il y a plusieurs façons de nommer ce type de crédit : crédit à la consommation, réserve d’argent ou crédit revolving, ils sont de plus en plus souvent associés à une carte de crédit. Mal compris, expliqué ou utilisé ce type de crédit renouvelable a mené des ménages fragiles à des situations de surendettement. Alors, comment éviter les pièges du crédit renouvelable ?

éviter les pièges du crédit renouvelable

Comment fonctionne un crédit renouvelable ?

Sur internet ou à l’accueil des magasins, il n’est pas rare de pouvoir souscrire en quelques minutes à ce type de crédit. Un conseiller va étudier la solvabilité du client en demandant une quittance de loyer, des bulletins de salaires et des relevés de compte bancaire. Le contrat sera ensuite renouvelé tous les ans sans calculer la capacité d’emprunt du client (vérifiée tous les 3 ans). L’objectif est de proposer au client une réserve d’argent dans laquelle il peut piocher en fonction de ses besoins. L’emprunt correspond au montant prélevé dans la cagnotte. Le fait de proposer ses crédits avec un carte de paiement permet de payer directement avec la réserve d’argent en tout simplicité.

Le site Service Public précise :  » Il consiste pour le prêteur à mettre à votre disposition une somme d’argent, que vous pouvez utiliser, intégralement ou en partie, pour effectuer des achats, en une ou plusieurs fois. Le crédit disponible est reconstitué au fur et à mesure de vos remboursements, dans la limite du montant maximum autorisé. »

Bien sûr, ce prêt est loin d’être gratuit. Un taux d’intérêt est appliqué sur la somme utilisée. Le coût total du crédit est souvent indiqué sous la forme du TAEG (taux annuel effectif global) qui inclut les frais de dossier et l’assurance (pour comprendre le mode de calcul des taux d’intérêts n’hésitez pas à lire notre article Conseils pratiques pour emprunter au meilleur taux !). Les taux sont souvent plus élevés que pour un crédit personnel fait auprès d’une baque par exemple. Cependant, un crédit renouvelable remboursé rapidement (2-3 mois) est souvent moins coûteux qu’un découvert bancaire. Le taux d’intérêt peut varier en fonction de la somme empruntée.

Le remboursement du crédit renouvelable

Il est possible de décider, en partie, de la durée et du montant des mensualités. Pour un crédit de moins de 3000€ le remboursement doit s’étaler sur moins de 36 mois. Pour un crédit de plus de 3000€ la durée maximale autorisée est de 60 mois.

Les mensualités dépendent ensuite du montant de l’emprunt. En cas de non paiement par contre, l’établissement bancaire peut exiger le remboursement immédiat du capital en ajoutant les intérêts et des pénalités de retard. Une fois de plus, il vaut donc mieux s’assurer de pouvoir bien rembourser les sommes empruntées avec leurs intérêts avant même d’envisager ce type de crédit.

Il existe aujourd’hui de nombreux organismes qui propose du crédit renouvelable. Il ne faut donc pas hésiter à comparer les taux, les frais et les modalités pour disposer de l’argent.

Le bon usage d’un crédit renouvelable

Pour éviter les pièges du crédit renouvelable, il suffit de respecter trois règles :

  • calculer sa capacité de remboursement avant de souscrire.
  • ne pas cumuler plusieurs crédits renouvelables (l’endettement ne doit jamais dépasser 33% de ses revenus)
  • ne pas souscrire un nouveau crédit renouvelable sans avoir au préalable remboursé le précédent.

En cas de difficultés financières, il faut agir rapidement pour éviter les pièges du crédit renouvelable. Le prêteur peut accorder un report d’échéance si vous les difficultés financières sont passagères (maximum 2 fois par an). Demander l’aide d’un organisme de crédit pour échelonner les mensualités ou baisser le taux d’intérêts. Souvent, une assurance est prévue dans le coût du crédit et couvre les remboursements en cas de décès, d’invalidité ou de perte d’emploi. Cette assurance n’est pas obligatoire et peut s’avérer coûteuse et peu utile pour les petites sommes.

Modifier un crédit renouvelable

Pour mieux gérer un crédit renouvelable, si vous vous sentez dépassé, 4 possibilités s’offrent à vous.

  1. Demander la résiliation du contrat purement et simplement. Il faudra alors rembourser les sommes empruntées pour être dégagé de toute obligation envers l’organisme de crédit.
  2. Suspendre la réserve d’argent permet de continuer à rembourser les sommes dues tout en bloquant l’accès à la réserve d’argent, pour le futur.
  3. Demander la réduction de la trésorerie pour continuer à avoir de l’argent disponible à tout moment.
  4. Transformer un prêt renouvelable en prêt classique. Un prêt classique est remboursé à mensualités fixes et se termine à une date donnée. D’ailleurs, comme le précise le site du service public « si le montant du crédit est supérieur à 1 000 €, le prêteur doit accompagner son offre d’une proposition de crédit classique pour que vous compariez les 2 offres. »

 ➡ Et selon vous, comment éviter les pièges du crédit renouvelable? 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here