Comment réduire la facture chez le dentiste ?

Un dentiste pas cher : c’est possible ?

Les soins dentaires les plus courants sont : le traitement d’une carie, la dévitalisation ou l’extraction d’une dent, le détartrage. Ces actes sont remboursés à 70% du tarif conventionnel par la Sécurité Sociale. Mais, certains chirurgiens pratiquent des dépassements d’honoraires. Dans ce cas, le remboursement s’effectue sur la base du tarif conventionnel.

La prévention

Pour éviter d’aller chez le dentiste trop régulièrement, il convient d‘avoir une bonne hygiène bucco dentaire. Il est nécessaire de se laver les dents deux fois par jour, matin et soir pendant 2 minutes. L’UFSBD (Union française pour la Santé Bucco Dentaire) conseille de compléter le brossage par l’utilisation de fil dentaire ou de brossettes le soir. En effet, le fil dentaire permet, après le brossage, d’éliminer 40 % de plaque dentaire que la brosse à dent n’atteint pas. Cette bonne hygiène dentaire permet, à elle seule, d’éviter de se rendre trop souvent chez le dentiste !

Pour être sûrs de bien vous brosser les dents vous pouvez lire cet article de l’Assurance Maladie (la vidéo en bas de page, reprend les informations importantes en moins de 2 minutes).

Pour vous assurer d’éliminer correctement la plaque dentaire (ou pour le vérifier auprès de enfants) vous pouvez utiliser un « révélateur de plaque dentaire« .

Révélateur de plaque dentaire 2€

Révélateur de plaque dentaire

Ce chewing-gum (existe aussi sous la forme liquide) colore les zones recouvertes de plaque dentaire. Il suffit de mastiquer 30 secondes puis de passer la langue sur les dents. Les dents recouvertes de plaque dentaire vont se colorer. Il convient alors de brosser les zones concernées jusqu’à la disparition de la plaque dentaire.

Enfin, sachez que le grignotage est l’ennemi de vos dents. Ce qui est problématique c’est la fréquence de l’ingestion de sucres. Manger beaucoup de bonbons en une seule fois puis se rincer la bouche, est mieux que d’en manger un toutes les demi heures.

La couverture

L’Assurance Maladie rembourse une partie des soins dentaires courants mais pas les soins dentaires esthétiques (blanchiment des dents, implants, pose de facettes,…). Pour être mieux couvert, il faut choisir une mutuelle adaptée à ses besoins.

Le dentiste peut aussi proposer, lors de soins coûteux et importants, d’étaler le paiement sur plusieurs mois. Cela permet de s’organiser à l’avance pour mieux faire face aux dépenses.

Si vous allez que très rarement chez le dentiste, vous pouvez vous assurer vous même. Par exemple, au lieu de payer un montant prédéfini à votre mutuelle chaque mois ou chaque année au titre de la prise en charge des frais dentaires, déposer cette somme sur un compte rémunéré. Utilisez cet argent pour vos dépenses dentaires et ne touchez pas à l’argent, dans le cas contraire. Le compte produira ainsi des intérêts.

Cette astuce n’est pas à appliquer pour l’ensemble de frais de santé en faisant l’impasse sur une mutuelle. Certains soins sont vraiment très très coûteux (hospitalisation, opérations,…) la mutuelle s’avérera alors, un très bon investissement. Par contre, il s’agit de rester équilibré sur les options proposées par votre mutuelle qui sont parfois déraisonnablement coûteuses comparées à vos besoins réels.

La consultation

La première chose à vérifier, ce sont les tarifs proposés par le dentiste. Pratique t’il les dépassements d’honoraires ? Pour le savoir sans se déplacer, l’article Consulter sans se ruiner vous donnera une méthode imparable. Vous pouvez également profiter des services d’un dentiste étudiant. Certaines facultés de chirurgie dentaire propose les services (sous contrôle) de dentistes étudiants ou tout juste diplômés à des prix réduits. Une bonne option pour les traitements simples.

Si vous êtes contraints de vous rendre régulièrement chez le dentiste, pour des soins courants, demandez à votre dentiste de vous présenter les nouveaux traitements disponibles pour renforcer vos dents ou améliorer vos habitudes.

Si les soins dont vous avez besoin sont plus coûteux, demandez un devis à votre dentiste. N’hésitez pas à demander des devis à plusieurs chirurgiens dentistes pour pouvoir comparer les prix pratiqués. Soumettez ces devis à votre mutuelle pour déterminer avec exactitude le montant de votre reste à charge.

Certains choisissent de se rendre à l’étranger pour se faire soigner à moindre coût. C’est une pratique risquée car, en cas de problème, les voies de recours seront limitées. De plus, dans certains pays, la provenance et la traçabilité des produits utilisées est moins encadrée qu’en France.

➡ Et vous, comment faites vous pour limiter vos frais dentaires ?

Laisser un commentaire