Alléger la facture d’eau au jardin

Les plantes ont besoin d’eau et de soleil pour s’épanouir ! Le prix de l’eau ne cesse d’augmenter et nos plantes n’aiment guère l’eau traitée et désinfectée du robinet. Alors comment profiter de chaque bonne pluie ? Comment récupérer l’eau simplement ?

Comment préserver l’eau au jardin ?

Après avoir remplis son jardin de plantes obtenues gratuitement ou achetés en jardinerie, vient l’étape de l’arrosage indispensable mais coûteux si l’on y prend pas garde.

La pluie mon amie

Pour éviter de trop arroser il faut choisir des plantes adaptées au climat de votre région. Cultiver des plantes en pot peut virer à l’esclavage avec l’arrosage quasi quotidien en été ! Pour réduire les déperditions d’eau il vaut mieux choisir des grands pots car la terre s’y desséchera moins vite. L’été, il vaut mieux placer les plantes à la mi ombre qu’en plein soleil l’après midi. De la mousse ou des galets qui recouvrent le terreau limiteront l’évaporation. Enfin, une soucoupe même si elle est un peu chère à l’achat, sera très utile en été pour constituer une petite réserve d’eau à la plante.

Si vous payez l’eau d’arrosage évitez de semer une pelouse ! Gardez l’herbe existante sur votre terrain qui est adaptée au climat puisqu’elle a poussé toute seule. Pour éviter que votre herbe grille en été tondez pas trop souvent et pas trop ras.

En France, la pluviosité (quantité de pluie tombée sur une zone en un intervalle de temps donné) annuelle moyenne est de 700 mm, soit 700 litres par mètre carré (très différent en fonction des régions). La toiture d’une maison de 100 m² peut récolter au minimum 70 000 litres soit 70 m3 d’eau. Alors comment récupérer cette eau ?

Récupérer l’eau

Chacun sait comment canaliser l’eau de pluie qui s’écoule des toits vers un réservoir. Mais l’aménagement d’un réservoir peut coûter cher. Les jardineries proposent beaucoup de modèles de récupérateurs d’eau de pluie. Mais avec un peu d’astuce pour récolter le plus possible d’eau et un bidon récupéré il est possible de créer un récupérateur d’eau efficace ! Dans les laiteries, chez les viticulteurs, dans les laboratoires,… il est possible de trouver des bidons de 200 à 1000 L qui feront des réservoir parfaits !

Si le bidon est équipé d’un robinet c’est encore mieux ! Il est aussi possible de brancher sur le bidon un tuyau d’arrosage alimentant un réseau de tuyaux poreux à travers tout le potager. Ce système fonctionne sans aucune pompe à condition d’avoir installé le bidon au dessus du niveau du potager.

Il n’y a pas de petites économies, alors n’hésitez pas à récupérer l’eau de cuisson de vos légumes ou pâtes, l’eau de lavage de la salade… Quand vous prenez une douche, remplissez un seau avec l’eau froide qui s’écoule avant d’avoir de l’eau chaude.

Savoir arroser

Trouver le dosage idéal d’eau dans le jardin est une question d’observation et de logique. Si vous utilisez un tuyau d’arrosage, il faut comptez le temps nécessaire pour remplir un arrosoir de 10L et adapter ensuite le temps d’arrosage de chaque plante en fonction de ses besoins en décomptant mentalement les secondes. Par exemple, pour une petite plante je compte jusqu’à 5, pour un arbuste je compte jusqu’à 20…etc.

Une terre humide favorise le développement des racines qui suivent les gouttes partout où elles s’infiltrent. Des arrosages espacés mais généreux font pénétrer l’eau en profondeur et favorisent le développement des racines. Au contraire, des arrosages superficiels même fréquents maintiendront les racines au ras du sol à la merci de la sécheresse.

A leur façon les plantes expriment leurs besoins, il est donc nécessaire de les observer attentivement pour les comprendre et leur donner l’eau dont elles ont besoin.

Paillage l’arme anti gaspillage

Le paillage permet d’étouffer les mauvaises herbes et contribue à enrichir le sol en matière organique, soit un engrais gratuit ! Si vous avez du gazon vous avez du paillage gratuit ! Quand vous passez la tondeuse, laissez l’herbe sécher un jour au soleil. Faites de nouveau un passage avec le bac pour ramasser l’herbe séchée qui sera bien plus légère. Vous avez alors un pallis fin, sec et gratuit ! Vous pouvez l’épandre au pied des plants puis en couches de 5 à 10 cm d’épaisseur. En cas de fortes pluies, il risque de pourrir. Il faudra alors le renouveler souvent ! Ça tombe bien, l’été il faut tondre tout aussi régulièrement !

Les sacs de paillis vendus en jardinerie sont aussi un très bon investissement. Très esthétiques, les fibres de bois vous permettront de faire de belles économies d’arrosage. Vous pouvez également profiter des vacances pour rapporter des coquillages lavés ou des galets pour vos jardinières.

 ➡ Et vous comment faîtes vous pour économiser l’eau au jardin ? 

 

4 réponses

  1. 31 mai 2017

    […] terre. Au printemps, entre les rangs de légumes avant de pailler par dessus (voir l’article Alléger la facture d’eau au jardin). Toute l’année, vous pouvez utiliser le compost dans vos trous de plantations en le […]

  2. 18 juin 2017

    […] une facture d’eau trop conséquente, n’hésitez pas à relire l’article : Alléger la facture d’eau au jardin. Enfin, pour fertiliser le jardin, rien de mieux que les engrais verts décrits dans […]

  3. 19 juin 2017

    […] 💦 En période de canicule, il faut aussi veiller à arroser le potager mais sans exploser sa facture d’eau grâce à l’article Alléger la facture d’eau au jardin. […]

  4. 28 juin 2017

    […] Pour illustrer mon propos j’ai choisi une eau connue internationalement, mais il existe des sources gratuites dans toute la France. Il suffit de se renseigner pour pouvoir en profiter. Personnellement, même si l’eau du robinet chez moi est potable et de qualité, je n’apprécie absolument pas son goût un peu chimique. J’ai donc appelé les mairies et les centres thermaux de ma région pour savoir s’il y avait une source d’eau gratuite dans les environs. Il y en a effectivement une à moins d’un kilomètre ! Aucun panneau ne l’indique, il faut donc être bien renseigné. C’est une eau de source aux vertues anti rhumatisantes et elle coule en continu. Elle est même utilisée par les thermes voisins. J’utilise donc cette eau gratuite et de qualité pour boire et arroser le jardin gratuitement ! Pour éviter de gaspiller l’eau au jardin, n’hésitez pas à relire l’article Alléger la facture d’eau au jardin. […]

Laisser un commentaire