Emballage : le grand art du vide

Quand on choisit un produit en rayon, on regarde de près le prix et les ingrédients contenus dans le produit. Mais vérifiez vous la quantité contenu dans l’emballage ? Illusion de quantité et art de masquer le vide petit tour d’horizon des astuces des industriels…

Une étude britannique a démontré que seuls 10% des consommateurs utilisaient les indications de poids lors de l’acte d’achat. La moitié estime que la taille de l’emballage les renseigne sur la quantité de produit. Malheureusement faire confiance à ses yeux n’est plus suffisant !

Les astuces des industriels

Les industriels ont besoin que leur produit soit bien visible en rayon. Il semble que plus l’objet est petit (clé USB, cartouches d’encre, oreillettes, rasoirs, brosse à dent…) plus l’emballage est surdimensionné. Le consommateur n’est alors pas vraiment trompé car il voit le produit réel par transparence, mais quel gâchis de ressources pour l’emballage.

L’utilisation d’un emballage démesuré par rapport à la quantité de produit est aussi utilisé pour les cosmétiques et là c’est plus problématique. Souvent le pot ou le tube de crème est entouré d’un large carton. Le pot contient un fond très épais et un couvercle volumineux. Une étude parue dans Que Choisir montre ainsi des cosmétiques dont la quantité réelle de produit ne représente que 2.5% à 10% du volume de la boîte !

La deuxième astuce consiste sous couvert de proposer une innovation au consommateur, d’augmenter le prix au kilo tout en diminuant les quantités. Vous savez les sachets de mini saucisson, les plaquettes de beurre d’hôtel et l’emmental en dés ? Les prix augmentent alors que finalement vous avez beaucoup moins de produit.

Des formats atypiques sont aussi apparus en parallèle, laissant planer un sérieux doute sur les quantités. Quand vous achetez un paquet de sucre, de pâte ou de riz vous pensez en avoir 500gr ou 1 kg. Pourtant, on voit fleurir dans les rayons des emballages de 450gr, 750gr et 900gr ! Mais aussi, des boîtes de 10 œufs, des jus de fruits de 75cl… Bref, des illusions d’optique purement et simplement !

Une tablette de chocolat Noir classique pèse 100gr. Surprise celle ci a été amputée de 20% de son contenu. Dans le rayon on remarque surtout qu’elle est moins chère que ses concurrents…

La dernière méthode consiste à proposer exactement le même emballage mais moins rempli ! Vous n’y croyez pas ?! Et pourtant, les exemples ne manquent pas !

Par exemple, en achetant des crèmes dessert au chocolat très connues vous vous dites qu’en les achetant par 12 vous les payerez moins cher que par 4. Regardez bien les deux photos ci dessous…

Vous avez remarqué ?! Dans un cas, les pots sont remplis de 125 gr de crème dessert alors que dans le format par 12 les pots sont remplis qu’à 115 gr ! L’emballage est identique, impossible donc de le remarquer en prenant le pack en rayon à moins de lire très attentivement l’étiquette ! Pour en savoir plus, sur la lecture des étiquettes, n’hésitez pas à lire l’article Etiquettes : Les Arômes Alimentaires.

[sociallocker id=627][/sociallocker]

Les pratiques à adopter 

Les produits portent toujours sur leur emballage le prix au kilo ou au litre. Donc soyez vigilants quand vous faites vos courses même s’il s’agit d’un produit que vous connaissez bien. N’hésitez pas à lire attentivement Les 10 commandements pour faire ses courses au meilleur prix. Et surtout, ne vous laissez pas abuser par vos yeux ! 

Préférez un lecture attentive des étiquettes et un usage répété de la calculatrice. Car ces pratiques se multiplient au moment des offres promotionnelles, où les industriels n’hésitent pas à vendre des lots dont les paquets sont moins remplis !

L’achat en vrac permet de lutter contre ce phénomène en se servant soi même de la quantité de produit désiré. Malheureusement, l’achat en vrac n’est pas encore pleinement développé dans nos rayons. Le sera t’il un jour ?!

Niveau réglementation aucun texte ne permet de condamner ces pratiques parfois vraiment douteuses. En d’autres termes, pour le vide des emballages c’est le vide juridique  😕

Et vous, avez vous déjà été abusé par ces pratiques ? N’hésitez pas à partager vos expériences et vos astuces !

 

3 réponses

  1. 29 janvier 2017

    […] Acheter au meilleur prix, ne signifie pas acheter les yeux fermés dès qu’une promotion pointe le bout de son nez. Avez vous vraiment besoin du produit en promotion ? L’utilisez vous habituellement ? Je compare toujours le prix au kilo des produits dans un rayon pour être sûre de pas me faire avoir par le marketing. Et parfois, vaut mieux avoir des lunettes et quelques notions de calcul mental. Entre les produits placés tout en bas et ceux dont le prix au kilo n’apparaît pas, il faut s’armer de patience pour faire le bon choix. Enfin, ne négligez pas la composition car il en va de votre santé. Super, vous avez payé ce nouveau paquet de biscuit à -70% mais que contient il exactement ? Bon, c’est vrai que pour consulter la composition il faut parfois carrément s’armer d’une loupe et de quelques connaissances chimiques…mais ma santé n’a pas de prix alors c’est parti !Lisez Etiquettes : Les Arômes Alimentaires, Emballage : le grand art du vide… […]

  2. 17 avril 2017

    […] grâce à des arômes (déjà évoqués ici) et des packagings au service du marketing (ici). Acheter des produits bio transformés coûte […]

  3. 21 août 2017

    […] dans l'art de nous faire acheter du vent. Lisez notre article sur ce sujet, c'est éloquent (Emballage : le grand art du vide) […]

Laisser un commentaire