Les 5 erreurs d’hygiène de la vie courante qui exposent aux microbes

La prévention est souvent capitale quand les petits maux de l’automne et de l’hiver font leur apparition. Certaines mesures d’hygiène, comme le lavage des mains sont devenus un habitude pour beaucoup. Mais, des habitudes peuvent se révéler être des erreurs d’hygiène répétées au quotidien !

erreurs d'hygiène

L’objectif de ces mesures d’hygiène est d’éviter de tomber malade et de se débarrasser au plus vite des microbes. Etre maniaque et vivre dans un monde complètement aseptisé n’est pas recommandé. Par contre, prendre soin de sa santé, par des mesures de prévention, permet de réduire ses frais de santé.

La brosse à dent

Selon une étude publié  par l’Université de Manchester, les poils de brosses à dents contiennent jusqu’à 10 millions de bactéries !! Provenant de la bouche, des éclaboussures du lavabo, des particules en suspension et tant d’autres qui transforment les brosses à dents en nid à microbes.

Le principal problème est que la brosse à dent est continuellement humide, ce qui en fait le parfait incubateur à microbes. La salle de bain est un environnement humide. Il faut donc sécher au mieux sa brosse à dent et la ranger le plus loin possible de l’humidité permanente du lavabo. On oublié donc le verre posé sur le bord du lavabo et on préfère un tiroir, par exemple. Les petits étuis en plastiques sont à éviter car ils ralentissement le séchage de la brosse à dent et donc augmente la multiplication des bactéries.

Autre astuce, après avoir été malade, changer de brosse à dent !

L’oreiller

Selon une étude conduite par l’hôpital Saint-Bartholomew de Londres et le London NHS (National Health Service) Trust, un tiers du volume des coussins à usage nocturne pourrait être constitué d’acariens, vivants ou morts, de leurs excréments, de peaux mortes et de microbes. Beurk !

Changer sa taie d’oreiller c’est bien, mais ça ne suffit pas ! Il faudrait laver son oreiller tous les 3 mois et les changer une fois par an pour éviter la prolifération bactérienne selon les spécialistes anglais ayant publiés cette étude. Pour cela, il faut choisir le programme « délicat » de la machine à laver. Si la plupart passent à 40°/60°C sans aucun souci, certaines fibres spéciales ne sont lavables qu’à 30 °C.

L’abattant des toilettes

Tirer la chasse d’eau paraît si simple ! Et pourtant, malgré les différents produits nettoyants déversés dans les toilettes, il y a un geste qui contribue fortement à diffuser les saletés : tirer la chasse avec l’abattant ouvert ! Toutes les bactéries et les germes nichés à l’intérieur du toilettes sont diffusés ! Il faut donc tout simplement baisser l’abattant avant de tirer la chasse… et ensuite se laver les mains bien sûr !

C’est sûrement une des erreurs d’hygiène les plus répandue !

Les sets de table

Les sets de table sont posés sur la table repas après repas. Table sur laquelle de nombreuses saletés sont continuellement déposés par les repas mais aussi entre les repas par les personnes qui vont venir s’y installer. Nettoyer ses sets de table avec une éponge souvent elle même sale, ne suffit pas. Il vaut mieux utiliser une nappe qui passera régulièrement en machine que des sets de tables en plastiques.

Le réfrigérateur

Nettoyer son réfrigérateur doit vraiment devenir une habitude pour éviter la prolifération de germes au plus près des aliments. Le froid n’est pas suffisant pour éloigner les maladies. Deux fois par mois, il faut laver le réfrigérateur avec de l’eau vinaigrée. Pour s’assurer d’avoir une éponge propre, il est possible de la désinfecter avec un peu de Javel. Autre règle d’hygiène importante : protégez les aliments partiellement consommés, par des films plastiques, des boîtes hermétiques, etc. Evidemment, chaque semaine, il faut faire le point sur les restes contenus dans le réfrigérateur pour éviter d’y laisser des aliments périmés et leurs bactéries proliférer.

Pour éviter le gaspillage alimentaire tout en préservant sa santé, l’article L’art de conserver les aliments donne des conseils pratique pour conserver les aliments au mieux.

En bonus : Quelques livres qui parlent de l’hygiène et de la santé (cliquer sur le livre pour en savoir plus) :

     

 ➡ Connaissez vous d’autres erreurs d’hygiène de la vie courante ? 

2 réponses

  1. Absolument, des études ont montré que les claviers et les téléphones sont parfois plus sales que nos toilettes !

  2. Sandrine Coeurdevey Louis dit :

    Je crois aussi que les claviers de PC ou de téléphone sont de vrais nids à bactéries !!

Laisser un commentaire