La petite feuille de menthe pour faire son mojito à l’apéritif, le basilic ciselé sur les tomates, les herbes de Provence pour les marinades, … les herbes aromatiques ont toute leur place dans les assiettes. Elles sont faciles à trouver dans les rayons de nos supermarchés, séchées, surgelées ou fraîches mais, à des prix complètement fous ! Le prix de certaines herbes aromatiques vendues en grande surfaces dépassent le prix de certains produits de luxe comme le caviar ou la truffe !

herbes aromatiques

Culture et Usage des herbes aromatiques

Voici quelques conseils de culture et d’usage des plantes aromatiques les plus communes, faciles à trouver dans les rayons de son supermarché.

[column size= »one-third »]

Le persil

Le persil est une plante aromatique très très utilisée. Il peut être semé ou acheté en pot et rempoté en pleine terre après l’achat. Le persil est facile d’entretien. Une fois bien installé, il pousse sans difficulté. Il a besoin d’être bien arrosé en cas de fortes chaleurs ou de sécheresse prolongée sinon, il va jaunir. En hiver, s’il se trouve en pleine terre, il a besoin d’être protégé avec un cloche ou une petite serre.

Le persil est riche en vitamine A et C et en fer. Elle peut être utilisée en persillade, pour agrémenter des salades, omelettes et plats en sauce. Les queues de persil contiennent plus d’arômes que les feuilles, il ne faut donc pas hésiter à les utiliser surtout en cuisson. [/column] [column size= »one-third »]

Le basilic

Le basilic vendu en pot doit être rempoté rapidement car il a une croissance forte. Souvent les vendeurs n’hésite pas à mettre plusieurs pieds dans un petit pot pour donner l’impression que le basilic est très touffu. Hors en laissant plusieurs pieds serrés, il risque de manquer d’espace et de nutriments pour se développer. Dès que vous achetez votre basilic, n’hésitez donc pas à le sortir délicatement de son pot et de séparer les pieds en veillant à ne pas trop abîmer les racines souvent entremêlées, avant de les rempoter en les espaçant.

Le basilic supporte bien une culture en intérieur ou sur un balcon en jardinière. Il a besoin d’être arrosé régulièrement. Le basilic est meilleur consommé frais, car il perd de sa saveur une fois séché. Il accompagne tous les plats mais s’ajoute au moment de servir car il ne supporte pas la cuisson.

[/column] [column size= »one-third » last= »true »]

La menthe

La menthe se cultive facilement sur un balcon, en pot et évidemment dans le jardin. Pour la cueillette le mieux est de sectionner des tiges complètes pour favoriser la pousse de nouvelles pouces. La menthe avec son doux parfum pourra faire office de désodorisant naturel dans la maison. La menthe n’apprécie pas le soleil direct même s’il lui fait un lien lumineux. Il existe 25 variétés différentes de menthe ! N’hésitez donc pas à varier les plaisirs si vous avez de la place. En parlant d’espace, la menthe est assez envahissante, donc même au jardin, il est bien de la cultiver en pot.

La menthe est l’ingrédient indispensable du taboulé et du mojito pour l’été, mais elle aussi parfaite dans une salade verte ou de fruits ou en tisane.

[/column]

[column size= »one-third »]

La ciboulette

La ciboulette se développe très bien en pleine terre et en pot. En pot elle préférera être dans un endroit partiellement ombragé. Un arrosage doit être fait dès que la terre est sèche en surface. Attention, cependant à ne pas trop l’arroser pour éviter de faire pourrir les bulbes. La ciboulette se développera mieux et plus rapidement si elle est dans un pot d’un diamètre plus important.

C’est la plante parfaite pour agrémenter des salades, des omelettes, des sauces et des fromages frais.

 [/column] [column size= »one-third »]

[/column] [column size= »one-third » last= »true »]

La coriandre

C’est la plante la plus cultivée au monde et elle originaire d’Asie. La coriandre n’aime pas être déplacée, il faut donc choisir sa place et éviter tout changement pour éviter la montée en graines. Dans tous les cas, il faudra la rempoter dans un pot plus grand ou en pleine terre après l’achat. Les feuilles doivent être cueillies une par une plutôt que par tiges.

La coriandre peut être utilisée comme du persil en fonction de vos préférences, sur des salades, des sauces et elle reste incontournable dans le guacamole.

[/column]

Le prix des herbes aromatiques

Les herbes aromatiques sèches

Dans le rayon des herbes aromatiques sèches des supermarchés, il est souvent difficile de passer à côté de la marque Ducros qui occupe à elle seule plus de 50% du rayon. Les enseignes proposent elles aussi des herbes aromatiques sèches sous la marque distributeur.

Le format des pots en verre contenant les herbes paraît être standard pourtant, la contenance est souvent très différente. Il vaut mieux se méfier. Par exemple un pot de ciboulette Ducros et d’herbes de Provence ayant un emballage identiques contiennent de 2.5g à 23g d’herbes soit 10 fois plus !! (inutile de se déplacer en rayon l’information est visible en un clic sur le site de Ducros lien ciboulette et lien romarin). Dans la plupart des cas, les pots en verre des marques distributeurs contiennent plus d’herbes que ceux de la marque Ducros.

Il faut donc comparer le prix en kilo pour comparer le prix des herbes aromatiques entre plusieurs marques ! Les prix sont parfois très proches alors que les quantités contenues dans les pots sont très différentes.

En cherchant le prix au kilo pour la rédaction de cet article, on a clairement pensé que les distributeurs s’étaient trompés ! Le kilo de ciboulette ou de persil séché étant affiché à plus de 200€ le kilo !! Voici les prix affichés dans un drive intermarché à titre d’exemple, mais pour toutes les enseignes le constat est le même ! La ciboulette présentée ci dessous contient une dénomination supplémentaire « première saveur/cueillette fraîcheur » qui sont plus chères que la moyenne.

Le consommateur regarde souvent le prix du pot en verre qui est de 1€ à 2€ en moyenne et pense rarement au prix au kilo. Les industriels arrivent ainsi à nous vendre de la ciboulette au prix  de la truffe !!

La CLCV a classé les herbes aromatiques sèches vendues en grande distribution en deux catégories :

Prix moyen inférieur à 200 euros/kg avec les herbes de Provence, le thym, le romarin, le basilic, l’origan et l’aneth.
Prix moyen supérieur à 200 euros/kg avec les fines herbes, le persil, la coriandre, l’estragon et la ciboulette.

Les herbes aromatiques en sachet

C’est la marque Florette qui a lancé ce nouveau format présentant des herbes aromatiques fraîches dans un emballage plastique. L’emballage est refermable pour éviter que les herbes aromatiques ne se dessèchent. Ce format ne présente pas beaucoup d’avantages par rapport à des herbes fraîches en pot si ce n’est que les herbes sont déjà passées sous l’eau et coupées.

Le prix au kilo est bien souvent supérieur à 150€/kg alors que le prix du sachet est de 1,50€ à 2€. A ce prix là, il est encore moins coûteux d’acheter une plante en pot et de couper soi même les feuilles…

Les herbes aromatiques surgelées

Sur le marché des herbes aromatiques surgelées c’est la marque Darégal qui est le leader incontesté. Les petites boîtes de persil, ciboulette ou échalote prêtent à l’emploi, ont investis pas mal de congélateurs français.  Les marques distributeurs sont souvent produits dans les usines de Darégal car leur savoir faire est unique. En effet, entre la cueillette, le lavage et la surgélation des herbes, il faut aller très vite pour éviter tout risque d’oxydation des feuilles.

C’est un produit gain de temps par rapport à des herbes fraîches tout en ayant plus de saveur que des herbes sèches. C’est le bon compromis pour tous ceux qui veulent gagner du temps. Niveau prix, en fonction de l’herbe choisie, il faut compter de 20€ à 40€ le kilo. Les marques distributeurs sont en général moins chères mais une fois de plus méfiance ! Comparez en ayant les yeux fixés sur les prix au kilo.

Les herbes aromatiques en pot

herbes aromatiques lidl

Les supermarchés et les jardineries proposent également au rayon fruit et légumes des herbes aromatiques fraîches en pot. Bien souvent bio, leur prix varie de 1.30€ à 3€ le pot en fonction des variétés proposées. Ci dessous, la publicité Lidl pour une vente de plantes aromatiques fraîches. Toutes les enseignes en proposent tout au long de l’été.

Niveau fraîcheur et qualité, difficile de faire mieux. Mais qu’en est il du prix ? Leur prix est souvent bien moins élevé que les plantes en sachet fraîcheur déjà lavées et coupées. La plupart de ces plantes supportent très bien la culture en pot (nous y reviendront dans la suite de l’article). Il suffit de les arroser régulièrement et d’en couper juste en fonction de ses besoins au quotidien.

Maintenant, que l’on a abordé toutes les formes d’herbes aromatiques disponibles dans nos supermarchés, lesquelles choisir pour préserver son budget ?

Quelles plantes aromatiques choisir pour préserver son budget ?

Faire des choix

D’abord il faut commencer par faire le point sur les herbes aromatiques que vous utilisez le plus souvent. Vous ne jurez que par le basilic sur vos tomates durant tout l’été ou vous aimez utilisez des herbes de Provence sur vos grillades ? Alors privilégiez ces deux herbes sur les autres. Il est vraiment dommage d’avoir ses placards remplis de pots d’aromates de toutes les sortes et de ne pas les utiliser ! Difficile également d’avoir 14 pots de plantes fraîches sur un tout petit balcon ou dans sa cuisine.

Une fois vos plantes préférées déterminées essayez de les consommer fraîches. Vous allez voir rien de plus simple, même dans un tout petit espace !

Cultiver ses plantes aromatiques préférées dans son jardin

Un moyen simple de profiter de vos herbes aromatiques préférées, est de les cultiver. Si vous avez un jardin ou un même un petit bout de terre, même si vous n’avez pas la main verte les herbes aromatiques sont faciles à cultiver. Voici quelques ouvrages pour vous conseiller. Investir dans un ouvrage et apprendre à cultiver ses propres herbes aromatiques est bien moins coûteux que de continuer à les acheter en pots à plus de 200€ le kilo !

    

N’hésitez pas à consulter également les articles disponibles sur le site donnant des conseils pratiques sur le jardinage pour jardiner sans se ruiner.

Cultiver ses herbes aromatiques préférées dans sa cuisine

Même si vous habitez en appartement, il est possible de cultiver les plantes aromatiques en pot. L’idéal est de les placer dans la cuisine pour ne pas les oublier et pouvoir en agrémenter régulièrement ses plats. Vous pouvez investir dans des pots originaux et en faire un vrai élément décoratif de votre intérieur. Ou alors, recycler des tasses ou des boîtes de conserves qui font de parfaits contenants.

ikea plantes aromatiques

Acheter des herbes aromatiques

Cultiver ses herbes aromatiques préférées c’est très bien, mais il est quasi impossible d’avoir toutes les herbes aromatiques fraîches à sa disposition toute l’année. En plus, certaines herbes aromatiques sont souvent utilisées plutôt sèches que crues. Les herbes sèches sont celles qui se conservent le mieux, inutile donc après l’achat de chercher à les passer dans d’autres recettes, elles pourront se conserver sans problème. Pour autant, inutile de cumuler des dizaines de pots d’aromates utilisés qu’une seule fois.

Si vous optez pour des herbes séchées : il est plus avantageux, en général, d’acheter des herbes aromatiques sèches en grande quantité (maxi, grand, sachet) qu’en format standard. Attention une fois de plus, à ne pas se laisser abuser par l’emballage et à regarder le prix au kilo pour faire des comparaisons. Les herbes aromatiques sèches sont souvent bien moins coûteuses, dans le sud de l’Europe n’hésitez donc pas à les acheter pendant vos vacances !

Si vous optez pour des herbes surgelées : avant d’opter pour une herbe surgelé, il convient de s’assurer d’avoir l’espace nécessaire dans son congélateur pour la conserver par la suite. Même s’il s’agit de petit pots, à force de les cumuler, ils peuvent vite prendre de la place. N’hésitez pas à opter pour les marques distributeur, si et seulement si, le prix au kilo est moins élevé. Il faut laisser le pot le moins longtemps possible hors du congélateur à chaque usage pour éviter les petits brins de feuilles décongèlent et s’agglomèrent.

Si vous optez pour des herbes en sachet ou en pot : si vous ne pensez pas utiliser l’ensemble de la plante  ou si vous partez en vacances n’hésitez pas à couper l’ensemble des feuilles du plant et de le ciseler et de le congeler dans des bacs à glaçons. Il suffira ensuite d’utiliser un petit glaçon dès que vous en aurez besoin. Cette astuce a fait l’objet d’une petit vidéo sur le compte instagram de florette pour conserver leurs herbes fraîches en sachet (quand vous cliquez sur play un petit délai d’attente est parfois nécessaire avant que la vidéo ne se lance…). Evidemment, elle fonctionne parfaitement aussi avec des herbes fraîches en pot !


Le cas particulier des Herbes de Provence

Avoir des herbes de Provence dans son jardin nécessite donc d’avoir plusieurs herbes et de faire un mélange adéquat. Si vous préférez les acheter, sachez que herbes de Provence sèches sont moins chères que les autres herbes sèches.

L’appellation « Herbes de Provence » ne fait l’objet d‘aucune réglementation. Les fabricants sont libres de faire leur propre mélange parmi du thym, du romarin, de l’origan, de la sarriette, de la marjolaire, du basilic… Les herbes de Provence vendues sur le marché français proviennent qu’à auteur de 10% de France. Le reste est importé du Maroc, de l’Espagne, d’Albanie ou de Pologne.

Pour acheter des herbes de Provence qui viennent véritablement de Provence, il faut opter pour le label rouge. Le mélange est fixé précisément : romarin (27%), sarriette (27%), origan (27%), thym (19%).

Pesticides et Microbiologie dans les herbes aromatiques

L’UFC Que choisir (numéro d’octobre 2014) a comparé plusieurs herbes aromatiques en pot, en vrac, surgelées et préemballées pour déterminer la quantité de pesticides présents. Evidemment, la quantité d’herbes aromatiques dans une recette est souvent minime. Malgré tout, plusieurs aromates contenaient plusieurs pesticides, jusqu’à 16 variétés différentes sur un brin de ciboulette ! Les herbes sèches étaient souvent les plus contaminées alors que les herbes surgelées sont les moins touchées. Pour les herbes achetées fraîches, pensez à les rincer soigneusement avant usage.

Les herbes aromatiques sont délicieuses et pleines de vertus, il ne faut donc pas hésiter à en consommer mais pas à n’importe quel prix. Faites les bons choix en fonction de vos besoins et n’hésitez pas à opter pour la fraîcheur d’une herbe tout juste coupée, chaque fois que cela est possible.

➡ Et vous, quelles herbes aromatiques consommez vous ? Sous quelle forme les préférez vous ? Avez vous quelques herbes fraîches dans votre cuisine ? 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.