Job d’été étudiant : le mode d’emploi complet

Un job d’été étudiant est un bon moyen de commencer à gagner un peu d’argent pour financer son permis de conduire ou se payer des vacances. Mais il est parfois difficile de trouver un emploi quand on est mineur. Dans ce mode d’emploi vous trouverez la réglementation du travail des mineurs, des conseils pour mettre en avant son profil et trouver un job d’été étudiant et enfin des alternatives intéressantes au travail d’été.

job d'été étudiant

💡 Parents : si vous ne savez pas comment aborder les questions d’argent avec votre enfant, n’hésitez pas à relire l’article Apprendre la valeur de l’argent aux enfants.

La réglementation du travail des mineurs

Le travail des mineurs est autorisé sous conditions à partir de 14 ans. La réglementation est très stricte afin de protéger les mineurs.

L’âge minimal pour être salarié

L’âge minimum est de 14 ans. Jusqu’à l’age de 16 ans les jeunes sont autorisé à travailler uniquement pendant la moitié de leurs vacances scolaires. Les vacances scolaires doivent durer au moins 14 jours. Par exemple, si le jeune dispose de 15 jours de vacances, son contrat ne peut pas dépasser 7 jours.

La durée légale de travail

Les mineurs de moins de 16 ans, ne peuvent travailler au delà de 35 heures. Ils ne sont pas autorisé à travailler plus de 7 heures par jour. Le travail de nuit, le dimanche et les jours fériés leurs sont aussi interdits. Enfin, ils ont droit à un repos de 2 jours consécutifs ou 1.5 jours à partir de 16 ans.

Des tâches interdites

Les mineurs de moins de 16 ans sont autorisé à effectuer que des travaux légers n’altérant pas leur santé, leur sécurité ou leur bon développement. Le décret du 11 octobre 2013 énumère les travaux interdits pour les 15-17 ans car jugés trop risqués pour leur sécurité, leur moralité ou excédant leurs forces. Les métiers exposant à un risque électrique ou à des actes à caractères pornographiques sont aussi prohibés. Certaines dérogations sont possibles après autorisation de l’inspection du travail.

La rémunération

Le salaire du job d’été étudiant doit être au moins égal à 80% du SMIC pour les moins de 17 ans ou à 90% entre 17 et moins de 18 ans. Par contre, si le mineur à 6 mois d’expérience dans la branche, le SMIC au minimum lui est dû !

Avant l’embauche

Le recrutement d’un jeune âgé de 14 à 16 ans pendant ses vacances scolaires nécessite l’autorisation de ses parents et de l’inspecteur du travail.

Trouver un job d’été étudiant

Les activités autorisées pour le job d’été étudiant étant restreint, il peut être difficile de trouver un emploi.

Les secteurs qui recrutent

La secteur de l’hôtellerie et de la restauration recrute souvent pendant les vacances scolaires au moment ou l’activité saisonnière de ces établissements est la plus intense. Les horaires très encadrés pour les mineurs peuvent parfois rendre le recrutement difficile. Les travaux dans l’agriculture peuvent aussi être une piste intéressante pour les jeunes qui aiment travailler en extérieur.  Enfin, le secteur de la petite enfance et notamment le baby-sitting sont des activités souvent proposées. De nombreuses familles ont du mal à trouve un moyen de garde, pour leur enfant pendant les vacances scolaires. La formation du Bafa permet de trouver des emplois d’animateurs, mais il faut attendre d’avoir au moins 17 ans le 1er jour de la session de formation.

Les atouts à mettre en avant

Les mineurs doivent valoriser leurs compétences pour favoriser leur recrutement. Une candidature de mineur doit être soigneusement préparée. Un CV ou des petites annonces déposées dans les commerces peuvent faciliter la diffusion de leur profil. Faire un CV en ayant jamais travaillé peut paraître inutile, pourtant les compétences en informatique, langues étrangères, les stages en entreprises, les séjours linguistiques à l’étranger peuvent valoriser leur candidature.

Enfin, au moment de convaincre un employeur, la rémunération versée aux mineurs étant inférieure au SMIC, l‘argument du coût salarial peut être déterminant.

Trouver une offre d’emploi

 Au moment de rechercher un emploi, il convient d’en parler le plus largement possible au niveau local : famille, voisins, commerçants… Les réseaux sociaux prisés par les jeunes sont aussi un bon moyen de communication. Le site du cidj,  job étudiant, mais aussi pôle emploi. peuvent permettre de trouver un emploi sur internet.

Les alternatives au job d’été étudiant

Si malgré vos efforts, vous ne trouvez pas de job d’été étudiant de nombreuses possibilités s’offrent à vous pour améliorer vos compétences.

Les alternatives sources de rémunération

Vous pouvez vous engager en tant que sapeur pompier volontaire dès l’âge de 16 ans. Le service civique est accessible aux jeunes dès l’age de 16 ans pour une mission d’intérêt général. Ces deux activités vous permettront de recevoir une indemnisation est seront une réelle source d’expérience à valoriser sur votre CV pour votre prochaine recherche d’emploi.

Les alternatives payantes

L’été peut être l’occasion de faire un stage linguistique à l’étranger. Les séjours linguistiques proposent souvent en plus de cours de langue intensifs, des activités sportives ou culturelles. Le coût de ces séjours est souvent élevé.

Le bénévolat

Certaines missions de bénévolat locales sont ouvertes aux mineurs voulant apporter leur contribution à un projet. C’est l’occasion de se créer un réseaux de connaissances, de participer à la vie d’une association et de s’engager dans un projet qui vous tient à cœur.

➡ Avez vous trouvé un job d’été étudiant ? Si oui, comment ? N’hésitez pas à partager votre expérience en commentaire. 

Laisser un commentaire