Eviter les arnaques sur les marchés d’été

Les marchés d’été se multiplient aux quatre coins de la France et comblent nos envies de produits authentiques. Mais à quel prix ?

les marchés

Les escroqueries les plus courantes

La tentation est grande dans un petit village de vacances de céder à la tentation et de se retrouver avec un panier plein de produits du terroir et un porte monnaie vide. Certains escrocs attendent les touristes au tournant sur les marchés.

Certains de ces voyous n’hésitent pas à vous tromper en usant de tous les subterfuges possibles. Joli tablier à carreau, chapeau de paille et un étal couvert de saucissons annoncés comme locaux. Alors que, les saucissons soit disant du terroir, ont été achetés à prix réduit dans les grandes surfaces (parfois même, la date de consommation est dépassée) et recouvert de piment, de poivre ou de thym. D’autres estampillent des produits de beaux drapeaux tricolores et de mentions made in France alors que la marchandise vient du bout du monde. Enfin, des produits industriels sont présentés comme fermiers ou la balance est trafiquée.

Comment acheter des produits du terroir à de vrais producteurs locaux. Voici quelques méthodes pour vous permettront de déjouer bon nombre d’entourloupes.

Déjouer les pièges

Les produits risqués

Le fromage est souvent présenté comme fermier sur les marchés alors qu’il est de fabrication industrielle donc, beaucoup moins cher à produire. En France, 45 fromages bénéficient d’une AOC. Il vaut donc mieux se renseigner avant son départ sur ceux de la région visité pour avoir une idée de la saison de production et des prix pratiqués.

Le miel est principalement importé de Chine et estampillé avec des étiquettes françaises. En 2010, selon la répression des fraudes 41.9% des échantillons étaient non conforme. Et pour cause les mauvaises pratiques ne manquent pas : ajout d’amidon, arômes artificiels, sirop de glucose,… Il faut chercher l’adresse de l’apiculteur sur l’étiquette et la mention « origine France ».

L’huile d’olive vendue comme locale en Provence est souvent importée d’Espagne. Les adresses en Provence sur l’étiquette ne garantissent absolument pas la provenance de l’huile, il peut s’agir simplement de l’adresse du négociant ou de l’usine de conditionnement. Un producteur d’huile d’olive n’exposera jamais ses bouteilles en plein soleil car l’huile y est très sensible. Il faut se fier aux appellations d’origine contrôlées. L’huile d’olive en compte sept.

Le savon de Marseille est le produit le plus contrefait des marchés. Les petits pavés de savons sont alignés par couleur sur les étals. La plupart sont importés d’Asie et dans la composition l’huile d’olive est remplacée par des matières grasses animales et des parfums. Le savon de Marseille n’est jamais coloré et il reste aujourd’hui quatre savonnerie à le produire dans les règles.

Les herbes de Provence ne bénéficient d’aucune appellation protegée. Il est donc tout à fait possible d’estampiller « herbes de provence » des herbes venues de l’autre bout du monde.

Roder à l’arrière des étals

Les fruits et légumes espagnols peu coûteux présentés comme locaux est un grand classique des marchés d’été. Pour éviter de tomber dans le panneau, il suffit regarder l’arrière du stand. Les emballages planqués sous la bâche du camion ou à l’arrière du stand porteront forcément des mentions qui vous donneront des indices précieux sur la provenance réelle de la marchandise.

Lire les étiquettes

Pour la charcuterie, il faut vérifier l’estampille du vétérinaire étiqueté ou marqué à chaud dans la couenne. Le premier chiffre indique le département. Si vous voulez de la charcuterie corse, il faudra chercher du 2A ou 2B.

L’huile d’olive est souvent importée du sud de l’Europe (Grèce, Espagne, Italie). Pour trouver du 100% provençal il faudra trouver une AOC. Une mention « transformé en Provence » ou « fabriqué en Provence » sont trompeuses car elles indiquent juste le lieu de conditionnement.

Comparer les prix

L’idéal est d’avoir une idée du prix des marchandises souhaitées avant de partir. Sinon, en cours de route, votre smartphone pourra vous renseigner. Trop cher ou pas assez, les écarts de prix sont suspects !

Emballage lourd

Les balances des marchés peuvent être trafiquées. En plus, certains n’hésitent pas à choisir des emballages très lourds pour alourdir la facture. Inutile de payer le papier alu triple épaisseur à 45€ le kilo !

La répression des fraudes sur les marchés

L’année dernières les agents de la répression des fraudes a menée plus de 7000 contrôles sur les biens alimentaires et 6000 sur le non alimentaire avec 20% d’anomalies en moyenne. Les sanctions sont proportionnelles à la gravité de l’escroquerie. Au maximum, un fraudeur encourt jusqu’à 300 000 € d’amendes et deux ans de prison.

Parfois, sur le marché, il est possible de trouver des offres très intéressantes, et de décider d’acheter de grandes quantités de nourriture, voici un petit guide sur la conservation des aliments pour faire le plein d’idées.

Dans les supermarchés, la réglementation est stricte et les produits étiquetés. Malgré tout, il peut être utile d’apprendre bien lire les étiquettes et débusquer les arômes alimentaires.

Pour trouver les marchés à proximité de votre lieu de vacances, l’office du tourisme pourra vous renseigner ou alors rendez vous sur l’annuaire des marchés de France.

Laisser un commentaire