Manger bio et pas cher : c’est possible ?

Le portefeuille d’un ménage modeste n’est pas toujours compatible avec ses bonnes intentions, alors comment manger bio et pas cher lorsqu’on est fauché ?

Le bio c’est vraiment plus cher ?

Manger bio pour un ménage modeste c’est possible ! Comment ?! Chers lecteurs dubitatifs, continuez la lecture, je vous explique comment…car il ne s’agit pas simplement de changer de rayon.

Changer sa manière de consommer

Une alimentation saine doit se composer principalement des produits suivants : fruits et légumes, protéines (viande donc pour ceux qui en mangent), légumineuses et céréales. Gardez à l’esprit ce panier de base composé des produits essentiels à votre bien être et évitez les produits transformés.

Les grandes surfaces proposent une offre pléthorique de produits industrialisés et transformés. Même au rayon fruits et légumes, on trouve maintenant des légumes déjà rappés, coupés, équeutés, lavés, séchés et en sachets ! Un produit transformé est souvent composé de produits de base peu qualitatifs donc plutôt bon marché. Durant le processus de fabrication, les industriels vont rendre leur produit « irrésistible » grâce à des arômes (déjà évoqués ici) et des packagings au service du marketing (ici). Acheter des produits bio transformés coûte cher.

D’ailleurs, les magasins spécialisés bio contiennent une proportion moins importante de produits transformés que de produits « bruts ». Le premier conseil est donc d’acheter des produits bio les moins transformés possibles.

En toute logique, si vous remplissez votre caddie de produits bruts, il va falloir se remettre à cuisiner. Quand je dis cuisiner, il ne s’agit pas de viser l’étoile au Michelin ou de connaître sur le bout des doigts l’ensemble des farines vendues en magasin bio ! (Personnellement, la première fois, j’ai eu un choc en voyant le rayon farine d’un magasin spécialisé bio, le choix est tellement incroyable que le rayon farine d’un supermarché traditionnel fait vraiment peine à côté !)

Cuisiner ne veut pas dire non plus passer 2h par jour dans sa cuisine ! Au contraire, une bonne organisation vous permettra de cuire en une fois les lentilles (long à cuire…) nécessaires à vos 3 recettes de la semaine. Ou alors, pourquoi ne pas multiplier les quantités de votre recette par 2 pour en congeler une partie pour la semaine suivante si vous n’avez pas le temps de cuisiner. Pour gagner du temps en cuisine, il faut se concentrer sur des recettes simples et efficaces.

Reprenons maintenant le panier de base : fruits et légumes, protéines, céréales et légumineuses, et voyons, comment s’en sortir au meilleur prix.

Les fruits et légumes bio

L’avantage des fruits et légumes bio, c’est qu’ils sont entièrement sains ! Vous pouvez donc les manger dans leur ensemble, ce qui est plutôt déconseillés avec les fruits et légumes traités aux pesticides. Même s’ils sont plus chers, grâce aux astuces de l’article Utiliser les pelures, pépins, trognons, fanes, reliquats, cosses…, vous allez les utiliser à 100% plutôt que d’en jeter la moitié !

 💡 A titre d’exemple comparons le prix des carottes. En bio vous les trouverez souvent en bottes avec les fanes au prix moyen (prix au moment de l’écriture de cet article sujet à variation) de 2.50€ le kilo. En grandes surfaces, elles sont souvent vendues sans les fanes entre 0.90€-1€ le kilo. Donc le bio est plus cher ! Oui, mais non !

La carotte bio sera consommée dans son intégralité ! La pelure sera utilisée pour faire des chips, une tempura ou ajoutée à une soupe (ou alors tout simplement la carotte sera consommée sans être épluchée). Les fanes de carottes constitueront un délicieux pesto, agrémenteront une soupe, un cake ou une quiche ! Soit au minimum deux plats de plus qu’avec les carottes de grande surface ! Et c’est un excellent moyen de fait le plein de vitamines et de béta carotène contenu dans les pelures (qui rendra inutile l’achat d’un complément alimentaire permettant de préparer la peau au soleil avant l’été car la béta carotène il y a pas mieux !)

Si vous achetez habituellement, des carottes fraîches juste coupées en rondelles et conditionnées dans un boîte en plastique au rayon frais (si si ça existe, regardez en rayon vous verrez) au prix de 2.50€ le kilo ou alors des carottes déjà râpées et saucées à près de 4€ le kilo, vous ferez même des économies ! Ressortez votre économe, votre vieille râpe et votre couteau et régalez vous ! Ou alors continuez à manger des légumes frais aux pesticides qu’on aura soigneusement épluchés, coupés et râpés pour vous, en les payant à prix d’or, mais ne prétendez plus que le bio c’est trop cher pour votre budget.

Autre conseil de bon sens : oubliez les tomates en hiver ! Pour manger bio au meilleur prix il faut manger les légumes de saison. L’hiver il est tout à fait possible de faire de très bons petits plats à base de légumes racines, des nombreuses variétés de choux (chou fleur, frisé, chinois, blanc, rouge, de bruxelles,…) ou de courges.

L’été, au plus fort de la récolte, vous pourrez peut être acheter des fruits et légumes bio en plus grande quantité. Sur les marchés, en fin de matinée, il est parfois possible de repartir avec un caisse de fruits et légumes à un prix imbattable. Ensuite, multipliez les préparations et les modes de conservation pour en profiter durant la saison d’hiver. Vous pouvez faire des bocaux, des compotes de fruits ou même des chips. Lisez l’article sur L’art de conserver les aliments pour faire le plein de bonnes idées.

Les protéines

La viande bio est chère car de meilleure qualité. Manger de la viande de mauvaise qualité, élevée aux hormones et aux médicaments et nourries au OGM ne permet pas de prendre soin de sa santé.

Manger moins de viande ou plus de viande du tout permet de réduire considérablement son budget. Bien sûr, on ne devient pas végétarien du jour au lendemain quand on a l’habitude de consommer de la viande à tous les repas.

Mais, il est possible de commencer par se fixer l’objectif de ne pas manger de viande un jour dans la semaine, par exemple. Les céréales et les légumineuses sont vraiment peu coûteuses par rapport à la viande. Elles permettent d’avoir un apport en protéines végétales suffisant.

Les plats traditionnels de plusieurs pays contiennent déjà ce mélange céréales légumineuses à la base sans qu’il soit nécessaire de leur ajouter de la viande comme par exemple : le chili (riz – haricots rouges), le couscous (semoule – pois chiches),…

On retrouve également des protéines dans les œufs. Pour bien les choisir n’hésitez pas à relire l’article que je leur ai consacré Faut il mettre tous les œufs dans le même panier ?. Difficile de se lasser avec les oeufs tellement les possibilités de les agrémentés sont variées : œufs coque, au plat, omelette, œufs cocotte,…

Les céréales et les légumineuses

Les rayons bio des grandes surfaces et les magasins spécialisés proposent une grande variété de produits en vrac. C’est le rayon à regarder en premier, car il est bien moins cher. Le vrac présente plusieurs avantages indéniables.

Il permet d’acheter juste la quantité dont on a besoin, ni plus ni moins. Un moyen parfait pour économiser ! Vous avez besoin de 300 gr de riz et bien vous n’achetez pas 500 gr ou un kilo mais bien 300 gr.

C’est également une excellente méthode pour éviter le gaspillage alimentaire ! Combien de fois avez vous acheté un paquet de plus parce que c’était une promotion 1+1 gratuit, pour finalement en jeter une partie à la poubelle ? Avez vous vraiment les moyens de jeter de la nourriture à la poubelle ?

Enfin, le vrac évite l’accumulation des emballages. C’est évidemment génial pour la planète et pour vous, d’éviter de sortir la poubelle. Mais, cela diminue aussi les tentations. Devant un rayon de vrac, pas d’emballages avec des photos de plats parfaits encore fumants ou de gros titres qui nous disent mangez moi mangez moi mangez moi ! Non, au rayon vrac, juste les produits a l’état brut dont on a besoin sans aucune tentation d’en prendre plus.

Où trouver du bio moins cher ?

La vente directe

Pour acheter des produits bio au meilleur prix, il faut chercher à éviter les intermédiaires. La vente directe s’est développée dans le secteur du vin, des fruits et légumes, la viande et les produits laitiers.

Le premier réflexe consiste à chercher les vendeurs de produits bio au marché. Mais, de nombreux programmes de soutien au producteurs se sont aussi développés partout en France.

Les AMAP – Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne – sont destinées à favoriser l’agriculture paysanne et biologique qui a du mal à subsister face à l’agro-industrie.

Le principe est de créer un lien direct entre paysans et consommateurs, qui s’engagent à acheter la production de celui-ci à un prix équitable et en payant par avance. Pendant la saison, et ce de manière périodique (ex. une fois par semaine), le producteur met les produits frais (ex. les fruits et légumes sont récoltés le matin même de la distribution) à disposition des partenaires, ce qui constitue leur panier. Afin de permettre la participation de tous à l’AMAP, et notamment des consommateurs à faible revenu, différentes possibilités de règlement existent, par exemple la mensualisation des encaissements des chèques ou la réduction du prix du panier en échange d’une aide à la distribution.

Pour trouver toutes les informations utiles, vous pouvez consulter le site reseau-amap.org.

Les grandes surfaces alimentaires

Le bio a littéralement envahit les rayons de nos grandes surfaces. Les 10 commandements pour faire ses courses au meilleur prix s’appliquent également aux produits bio.

Les enseignes proposent souvent des produits bio dans leur gamme. Les marques distributeurs sont généralement moins chères que les marques nationales. Donc, en rayon, il faut bien comparer les prix.

L’application Shopmium propose régulièrement des produits bio en promotion jusqu’à -50% , pour en savoir plus consultez l’article Shopmium réinvente les bons de réduction.

Les magasins bio spécialisés

Souvent désertés par les consommateurs aux revenus modeste, ils permettent pourtant de trouver des produits de qualité. L’avantage de ces magasins c’est leur taille plus restreinte qui permet de faire ses courses en peu de temps et en allant à l’essentiel. Plus de tentation tous les 3m qui remplissent le caddie et alourdissent la facture.

Enfin, sachez que le programme le club bio permet à chaque achat de produit bio, d’accumuler des points en scannant simplement les codes barres avec sont smartphone. Les points gagnés vous permettront de commander des box bio : coffret cadeau contenant des produits biologiques ou écologiques de votre choix. Pas mal non ?

Il est aussi possible de profiter de produits bio à -50% grâce aux promotions proposées régulièrement sur Shopmium. Pour savoir comment installer et utiliser cette application lisez l’article Shopmium réinvente les bons de réduction.


OFFRE DU MOMENT


Internet

Il est possible aujourd’hui de trouver des produits bio en ligne à des prix intéressants. Naturalia et le portail bio proposent un large choix de produits bio. C’est particulièrement utile, si vous n’avez pas de point de vente à proximité. Les frais de port sont souvent offerts à partir d’un certain montant d’achat.

Le site entre amis bio permet d’acheter des produits bio en grande quantité comme un grossiste,  si vous envisagez des achats groupés entre amis ou pour les grandes familles.

Les discounters

Il est effectivement possible de trouver des produits bio dans les magasins de déstockage ou les hard discounter. Les prix peuvent être vraiment intéressants sur certains produits et tout à fait équivalents aux produits de la grande distribution. Dans certains cas, il faut faire attention à la composition, car un prix moins élevé peu aussi se justifier par l’utilisation de produits bio mais moins intéressants (huile de palme,…). Manger bio c’est manger plus sain donc, même si votre budget est limité ne regardez pas que le prix et comparez ce qui est comparable.

Des produits bio gratuits

Il est possible de trouver des produits bio 100% remboursés dans les rayons (pour savoir comment les repérer, lisez l’article : Pour ou contre les produits 100% remboursés ?). Le programme Mon Avis Le Rend Gratuit permet de tester et donner son avis sur des produits et propose également des produits bio.

Enfin, contrairement à certains labels de consommateurs, la distinction Meilleur Produit Bio se mérite ! « Chaque produit en compétition est testé par un minimum de 100 testeurs. Les produits en lice sont jugés méticuleusement suivant différents critères (odeur, texture, efficacité, etc). La distinction n’est accordée que si la note moyenne obtenue aux tests est supérieure à 16/20. Tous les ans, des milliers de consommateurs bio sont triés sur le volet pour intégrer le jury officiel. Chaque testeur sélectionne lui-même plusieurs produits et les reçoit par colis pour les évaluer en conditions réelles d’utilisation. Les candidatures ouvrent généralement à la fin du printemps et les produits sont envoyés durant le mois de septembre. »

Pour avoir plus d’informations, rendez vous sur cette page.

Du bio chez soi

Avec un petit lopin de terre ou un terrasse, il est possible de cultiver des fruits et légumes bio sans pesticides ou produits chimiques. L’avantage des plantations bio c’est qu’il est possible de récupérer les graines et de les replanter l’année suivante.

L’enseigne Botanic propose des solutions de jardinage écologique, respectueuse de l’environnement. Plantez BIO, entretenez avec un engrais sans pesticides, utilisez un outillage de qualité, pour le plaisir de jardiner au naturel.

💡 Manger bio n’est donc pas qu’une question d’argent au contraire, c’est plutôt lié à l’envie de prendre soin de sa santé. Ces astuces et bons plans vous permettront surement de trouver des produits bio au meilleur prix.

 ➡ Et vous, comment faites vous pour manger bio avec un petit budget ?

2 réponses

  1. 1 juin 2017

    […] existe aujourd’hui plusieurs moyens pour consommer des produits bio sans se ruiner qui sont résumés dans cet article. En plus, un légume ou un fruit bio pourra être utilisé à 100% : pelures, fanes, … rien […]

  2. 8 juin 2017

    […] Pour faire le plein de fruits et légumes au meilleur prix, lisez Manger bio et pas cher : c’est possible ? et Où acheter 5 fruits et légumes frais et de saison avec peu de budget […]

Laisser un commentaire