Manger pas cher en voyage

L’objectif d’un voyage est la découverte de nouveaux paysages et d’une nouvelle culture mais aussi de la gastronomie locale. Ne pas manger des plats typiques revient à manquer une partie de la découverte procurée par le voyage.

Malgré tout, manger au restaurant peut vite alourdir le budget alimentation. Alors comment concilier découvertes culinaires locales et petit budget ?

Je vous donne quelques pistes pour trouver de quoi se restaurer au meilleur prix. Veillez à bien varier les méthodes pour ne pas passer vos vacances à manger des soupes lyophilisées ou des burgers chez Mac Do. Justement, commençons tout de suite, cette longue liste, par les fast food…

 Les fast food

« J’ai pas traversé la moitié du globe pour manger à KFC !!! » Je suis tout à fait d’accord avec vous… d’ailleurs premier constat, la cuisine locale est souvent bien moins coûteuse, que la cuisine occidentale. Pour le porte monnaie, il vaut donc mieux opter pour des plats locaux que partir à la recherche d’une pizza ou d’un burger en Asie, par exemple. Malgré tout, manger 100% local peut parfois représenter un défi pour les estomacs sensibles ou les palais qui n’arrivent définitivement pas à s’adapter à cette nouvelle alimentation.

Lors d’un voyage en Chine récemment, après 10 jours d’alimentation complètement différente de mes habitudes, j’ai sauté de joie (un peu exagéré mais franchement pas loin de la réalité…) en mangeant un cornet de frites au Mac Do. Je ne mange quasiment jamais dans les fast-food en France, mais il faut bien avouer qu’à l’autre bout du monde, c’est une solution économique pour retrouver des goûts connus de notre palais.

Voyager en mangeant que dans des fast-food internationaux serait donc vraiment passer à côté d’une partie du voyage, mais à l’heure de la mondialisation, retrouver ce type d’enseignes à l’autre bout du monde, peut représenter un réel avantage pour deux raisons. D’une part, dans les parties du monde où la nourriture locale est coûteuse, vous pourrez y manger un repas « complet » pour un budget modéré. D’autre part, si votre estomac est saturé de la nourriture locale, vous y retrouverez des goûts connus.

Le restaurant buffet

Certains restaurants proposent des menus sous la forme d’un buffet à volonté. L’intérêt, c’est de pouvoir goûter de nombreux plats locaux pour un budget contenu. Alors qu’au restaurant traditionnel il ne sera souvent possible de ne goûter qu’un ou deux plats, la variété proposé par les buffets vous permettra de remplir votre estomac de cuisine locale, sans vous ruiner. Bien sûr, choisir le buffet d’un hôtel international risque de limiter le choix de produits locaux proposés au profit d’une cuisine occidentale. Veillez donc à bien vous renseigner avant de choisir un restaurant buffet.

La street food

Un bon moyen de manger local est pas cher, est de goûter les plats proposés par les petits stands de nourriture des marchands ambulants. Souvent les journées d’un voyageur sont bien remplies par les visites, ces marchands présents, en grand nombre sur les lieux touristiques, proposent des repas nourrissants et rapides à déguster entre deux visites. Une solution simple, rapide et efficace.

Voici quelques exemples de street food en Europe : la gauffre et les frites en Belgique, le fish & chips au Royaume Uni le Souvlaki et la bougasta en Grèce, les pizzas en Italie…

Le marché

Les marchés sont souvent des lieux vivants et particulièrement intéressants pour se fondre dans la population locale. Vous pourrez y trouver de nombreux aliments (fruits,…) consommables directement pour un budget défiant toute concurrence.

Eviter la viande

Les repas végétariens sont souvent moins coûteux que les repas à base de viande. Cette remarque se vérifie particulièrement dans les pays où une partie de la population est végétarienne.

En plus, dans certaines régions du monde, la viande n’est pas de très grande qualité. Enfin, je vous parle en connaissance de cause, car je suis moi même végétarienne. Voyager sans manger de viande, je peux vous confirmer que c’est possible, économique, et simple.

Un plat du jour

En France, beaucoup de restaurants proposent des plats ou des menus du jour uniquement le midi. Alors que le soir, les clients ont le choix entre des plats à la carte, plus chers. D’autres pays d’Europe proposent des formules à des prix intéressants le midi. Il peut donc être intéressant de faire un bon repas au milieu de journée plutôt que le soir.

Les gourmandises

Acheter des petits en cas l’après midi peut sembler anodin tant le montant à l’unité, paraît modique. Mais, la somme de toutes les petites glaces, crêpes, barres chocolatées et cafés, cappuccinos, peuvent vite représenter un budget important ! Alors, consacrez votre budget à des repas consistants et économiques et évitez de grignotez (des gourmandises et votre budget…).

Repas gratuits

Il est parfois possible de trouver des repas gratuits ou quasi gratuits. Certains restaurants peuvent proposer un soir par semaine un repas unique quasi gratuit (seule la boisson est payante, vous choisissez combien vous voulez donner,…).

Doggy bag

C’est une pratique répandue dans les pays anglo saxons mais pas vraiment une habitude en France. Il s’agit de récupérer les reste de son repas au restaurant, afin de les servir à son chien. Evidemment, il est tout à fait possible de garder le repas pour le consommer vous même. Si un restaurant est conseillé par d’autres clients car les portions sont copieuses, c’est peut être l’occasion de faire deux repas en un ! Décomplexez vous et demandez un doggy bag !

Manger chez l’habitant

Comment ça manger chez l’habitant ?!! Eh oui, grâce à l’économie collaborative, il est possible aujourd’hui de manger chez des locaux. Pour en savoir plus, reportez vous à l’article suivant sur le site : Voyager fauché grâce à l’économie collaborative.

Cuisiner

C’est LA solution pour les petits budgets ! Par contre, en voyage, il peut être plus ou moins facile de cuisiner. Tout dépend du type d’hébergement que vous avez choisi, c’est donc un élément à prendre en compte avant la réservation. Un petit coin cuisine, pourra vous permettre de prendre votre petit déjeuner ou votre dîner en évitant ainsi les restaurants. De plus, faire ses courses dans un supermarché, lors d’un voyage, est une formidable occasion de découvrir les habitudes locales.

Si vous avez opté pour un hôtel, renseignez pour savoir si vous aurez une bouilloire dans la chambre. C’est fou, tout ce que l’on peut manger et cuisiner avec une simple bouilloire !

Personnellement, elle m’a souvent permis de faire un repas du soir complet avec un sachet de soupe lyophilisée complété des achats du jour sur le marché (fruits frais, fruits secs, plaisirs sucrés,…). Mais certains, vont bien plus loin en cuisinant grâce à ce simple outil des repas incroyables ! Pour vous inspirez, je vous propose ce livre surprenant qui explique comment, avec une simple bouilloire, n’importe qui peut préparer n’importe où des plats délicieux et diététiques !

 💡 A l’attention des personnes qui cuisinent déjà toute l’année pour leur famille et qui veulent en vacances, s’éviter une fois de plus, les courses et la cuisine... oubliez purement et simplement cette partie de l’article et passez à la suite ! 😉 Si votre budget est limité et que vous êtes, malgré tout obligés, d’opter pour cette solution, vous pouvez, tout de même, vous reposer !

Avant le départ, au moment de la réservation, passez « un contrat » avec les membres de la famille en précisant que pour que ce séjour soit aussi des vacances pour vous, vous ne cuisinerez pas du tout. Un programme pourra être établis pour que les membres de la famille, en âge de cuisiner, fassent le repas à tour de rôle. Pendant, qu’ils cuisinent ne vous en mêlez pas du tout ou le moins possible ! Et si vous mangez un peu moins équilibrez que d’habitude c’est pas bien grave, détendez vous, c’est les vacances  😉

Le Pique Nique

Manger un sandwich ou une salade est souvent plus économique que les plats préparés proposé sur un lieu touristique. Il suffit de se rendre dans un supermarché et d’acheter le nécessaire pour se constituer un savoureux repas économique !

Boire de l’eau

Ce qui fait grimper l’addition, au restaurant, ce sont les boissons. Même si certaines boissons locales présentent un intérêt, il vaut mieux éviter d’en consommer à tous les repas. L’eau du robinet est une solution économique pour s’hydrater gratuitement. Penser à mettre une gourde dans vos bagages pour éviter l’achat continu de petites bouteilles en plastiques qui peuvent vite représenter un gros budget.

Si l’eau n’est pas potable, ce qui est finalement assez courant dans certaines régions du monde, vous pourrez parfois la désinfecter grâce à des comprimés. Sinon, grâce à votre gourde vous pourrez acheter des bouteilles plus grandes (donc moins chères) à répartir dans vos gourdes.

Pour une famille de 4, acheter des bouteilles de 1.5 L en pack dans une supérette locale et remplir les gourdes de chaque membre de la famille chaque matin, permettra d’éviter l’achat de petites bouteilles sur les lieux touristiques de 0.50 € à 1€ pièce tout au long de la journée ! Pour convaincre les enfants de porter leur petite gourde (il faut choisir une contenance adaptée aux besoins et au poids que l’enfant est en mesure de porter), optez pour un modèle coloré ou à l’effigie de leur personnage préféré.

Conclusion

Voyager avec un budget serré ne permet pas de manger, tous les jours, au restaurant. Mais, en utilisant les astuces évoquées ci dessus, vous pourrez varier les plaisirs, maîtriser votre budget et même sûrement, manger parfois au restaurant durant votre séjour !

 ➡ Et vous, comment faites vous pour limiter le montant consacré à l’alimentation durant vos voyages ?

2 réponses

  1. 20 juin 2017

    […] Après l’hébergement, place à la gastronomie avec l’article : Manger pas cher en voyage. […]

  2. 7 juillet 2017

    […] Manger pas cher en voyage […]

Laisser un commentaire