Quelles aides pour les étudiants ? Le classement complet par Région et par Villes.

Au delà de l’aide au logement ou de certains tarifs réduits, quelles aides pour les étudiants au niveau régional ? Nous vous proposons un classement par région et par ville pour faciliter vos recherches. Cet article complète notre article précédent sur les aides pour les étudiants au niveau national à retrouver ici.

L’augmentation du coût de la vie va impacter les étudiants lors de cette rentrée 2017. Selon l’UNEF, l’augmentation est de 2.09% pour les étudiants cette année. Certains étudiants font donc le choix de chercher un emploi pour compléter leurs revenus, ce qui peut avoir un impact négatif sur leur réussite. D’autres décident de réduire leurs dépenses de santé : au niveau national, près de 1 étudiant sur 6 (15,6 %) déclare avoir renoncé à se soigner au cours des 6 derniers mois par manque d’argent.

quelles aides pour les étudiants

Paris et l’Ile de France

La situation

Paris reste la ville la plus chère de France au niveau des loyers. Sans grande surprise, cela impacte directement les étudiants à la recherche d’un appartement pour l’année. Pour ne rien arranger, les loyers continuent d’augmenter d’année en année.

Quelles aides pour les étudiants ?

La ville de Paris a décidé de créer un dispositif d’aide dédié au logement. « Pour soutenir les étudiants boursiers qui doivent trouver un appartement dans le parc privé, la Ville de Paris propose l’AILE, une aide d’un montant forfaitaire de 500 euros. Elle permet aux étudiants de faire face aux frais liés à leur installation, comme par exemple l’achat d’électroménager, de meubles… » précise le site de la ville de Paris.

📎Dispositif AILE

La région île de France prend également soin de ses étudiants, et plus particulièrement ceux qui renoncent à des soins médicaux faute de moyen. La Région a lancé un dispositif offrant aux étudiants boursiers franciliens une ristourne de 100 euros sur l’acquisition d’une complémentaire santé. Des mutuelles étudiants sont proposées dès 96€, l’étudiant n’a donc pas d’argent à avancer ni de dossier complexe à constituer, la mutuelle s’occupe de tout. Seuls les étudiants boursiers de niveau 0 à 4 ont toutefois accès à ce dispositif, les autres bénéficiant d’aides d’État comme la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) ou l’aide à la complémentaire santé (ACS).

📎Aide Complémentaire Santé

Les étudiants parisiens peuvent se faire soigner sans avancer de frais, dans le premier centre de soins universitaire gratuit à Paris. Une chance pour les étudiants de la capitale qui hésitent parfois à se soigner par manque de moyens. Plusieurs spécialités y sont proposées (médecine générale, psychologie, gynécologie,…). Le principe est simple, il suffit de prendre rendez vous sur la plateforme en ligne. A l’issue du rendez vous, présenter sa carte vitale et de mutuelle qui va s’occuper du paiement. Les étudiants n’ont donc pas besoin d’avancer les frais, le centre compte uniquement sur les remboursements de la sécurité sociale et des mutuelles pour fonctionner.

📎Centre de soin universitaire

Enfin, pour les étudiants qui souhaitent faire un semestre ou une année d’étude à l’étranger, la région propose une aide à la mobilité internationale de 250€ à 450€ par mois (10 mois maximum soit 2500€ à 4500€ au total).

📎Aide à la mobilité internationale

Région PACA (Nice, Aix en Provence et Marseille)

La situation

Les loyers à Nice, Aix en Provence et Marseille, sont bien moins élevés qu’à Paris (450€ à 600€ par mois). Le coût des transports en commun reste par contre stable.

Quelles aides pour les étudiants ?

La région Provence Alpes Côte d’Azur, a créé la carte ZOU!Etudes. Elle offre une prise en charge totale du trajet domicile-études par la Région. Cette carte qui coûte 15€ couvre 100% du coût du trajet domicile – études ou domicile-stage pris en charge par la Région et 50 % de réduction sur tous les autres trajets en région.

📎Carte ZOU! Etudes.

En ce qui concerne la santé, la région PACA, propose le PASS Santé JEUNES qui permet d’accéder de façon autonome, confidentielle et gratuite à un ensemble de prestations médicales concernant la prévention et l’accès à la contraception. Il s’agit d’un chéquier contenant différents coupons à remettre aux professionnels de santé.

📎PASS SANTE JEUNES

Région Auvergne Rhône Alpes (Lyon, Grenoble, Chambéry, Saint Etienne, Clermont Ferrand)

La situation

Cette année, selon l’étude de l’UNEF dans la région Rhône Alpes, les loyers et les transports vont globalement augmenter pour les étudiants.

Quelles aides pour les étudiants ?

Les étudiants de la région Rhône Alpes peuvent bénéficier d’aide à la mobilité internationale appelée EXPLO’RA SUP. Son montant est de 95€ par semaine, soit 380€ mensuels. Les étudiants boursiers sur critères sociaux l’année précédant la mobilité et/ou l’année de la mobilité perçoivent une aide complémentaire d’un montant forfaitaire de 530€. Les étudiants handicapés en bénéficient également.

📎Bourse EXPLO’RA SUP

Concernant les déplacements, la région à prévu des réductions de 75% à 80% sur les abonnements et des cartes de réductions spécialement pour les jeunes. Les tarifs attractifs adaptés aux besoins des étudiants à leur fréquence de déplacement dans la région, Auvergne-Rhône-Alpes. Les tarifs sont « monomodaux » (pour l’usage du réseau régional exclusivement) ou « multimodaux » (pour l’usage du réseau régional et d’un ou plusieurs autre(s) réseau(x) de transport, notamment urbain(s)).

📎Transport régional

Les étudiants de Chambéry, âgés de moins de 26 ans peuvent bénéficier de la Bourse Jeunes. Elle a pour but d’accompagner les jeunes dans la création d’un projet ou un départ en vacances par exemple.

📎Bourse Jeunes

A Saint Etienne, un service gratuit intitulé SaintePass permet aux jeunes de moins de 25 ans de bénéficier de nombreux événements culturels et sportifs gratuits ou à tarif réduit.

📎Carte Saintepass

Sur le même principe, la ville de Clermont Ferrand propose aux jeunes de moins de 27 ans une carte gratuite proposant des tarifs réduits chez plus de 100 partenaires. Des bons plans et des invitations sont proposées tout au long de l’année.

📎Carte Cité Jeune

La région Aquitaine, Limousin, Poitou Charente (Bordeaux, Poitiers, Limoges)

La situation

Les loyers restent stables à Bordeaux pour les étudiants (de 400€ à 500€). Les transports vont par contre, augmenter de 2%. Poitiers est la ville la moins chère de France pour les étudiants avec des loyers de 300 à 350€ en moyenne.

Quelles aides pour les étudiants ?

Sur le site de la région Aquitaine, on apprend que « Consciente du budget serré dont les jeunes disposent pour leur rentrée, la Région a mis en place (à titre expérimental), un dispositif d’avance sur le 1er loyer. La demande d’avance sur le 1er loyer doit impérativement être faite dans les 15 jours suivant la signature de votre bail. L’expérimentation se fait sur la rentrée 2017. « 

📎Aide au premier loyer

Autre initiative concernant le logement, les étudiants peuvent profiter de l’opération un deux toit. Il s’agit un hébergement alternatif pour les jeunes en formation, chez des particuliers. Ce service est gratuit pour l’hébergeur et l’hébergé. Les propriétaires peuvent proposer des chambres aux étudiants et percevoir un loyer. Les étudiants quand à eux, bénéficient d’aides financières et d’un loyer modéré.

📎Dispositif Un deux Toit

La région Nouvelle Aquitaine propose également « le dispositif Sac Ados s’adresse aux jeunes néo-aquitains qui souhaitent mettre en œuvre un premier projet de voyage en autonomie en France ou en Europe. » Il s’agit d’une bourse individuelle d’aide au départ de 130 € pour les départs en France et 250 € pour les départs en Europe (+ des assurances nominatives responsabilité civile et rapatriement, un guide de conversation pour les projets en Europe, de la documentation Santé-Citoyenneté, une réglette des premiers gestes d’urgence…). Cette aide est réservée aux jeunes de 16 ans à 25 ans.

📎Dispositif Sac Ados

En ce qui concerne les transports, « pour les – de 28 ans qui souhaitent voyager en Nouvelle-Aquitaine à petits prix.  Les tarifs d’un billet TER sont de 4€, 7€, 10€, 13€, 16€ ou 19 € (selon la distance)  » précise le site TER Aquitaine.

📎Billet de train pas cher

Enfin, la région accompagne les jeunes et proposent des aides différentes selon les académies, pour les projets d’études ou de stages à l’étranger.

Région Occitanie (Montpellier, Toulouse, Perpignan)

La situation

Le coût du logement reste dans la moyenne nationale avec des loyers allant de 400€ à 500€ en moyenne. Les transports sont proposés aux étudiants avec des tarifs préférentiels.

Quelles aides pour les étudiants de la Région ?

Le train à 1€ dans l’ancienne région Languedoc Roussillon permet de se déplacer à moindre coût.

📎TRAIN A 1 EURO

Selon le site officiel, « La Région Occitanie / Pyrénées–Méditerranée mène une politique volontaire afin de soutenir financièrement les étudiants qui effectuent une mobilité à l’étranger dans le cadre de leur parcours d’enseignement supérieur. Deux dispositifs distincts coexistent actuellement sur chacune des Académies de Toulouse et de Montpellier avant l’adoption par l’Assemblée Régionale, à la fin de l’année 2017, d’un nouveau dispositif harmonisé à l’ensemble du territoire régional. » Actuellement, le montant est de 300 euros si la durée du stage est comprise entre 6 et 11 semaines,
600 euros si la durée du stage est comprise supérieure ou égale à 12 semaines dans l’académie de Toulouse. Par contre, dans l’Académie de Montpellier, pour les DUETI, L3, M1, M2 : 300 € / mois, les BTS, DUT à visée internationale : 300 € / mois et Chèque Eurocampus (Baléares – Catalogne) : 600€ à partir de 2 mois.

📎Bourse à la mobilité internationale

Enfin, « à partir de la rentrée universitaire 2017-2018, la Région déploie sur l’ensemble du territoire régional, en complémentarité avec les dispositifs nationaux, une aide spécifique, sous certaines conditions, pour favoriser l’accès aux soins des étudiants : le Pass Mutuelle Etudiant. Cette aide de 100€ est réservée aux étudiants boursiers et sous conditions.

📎Le Pass Mutuelle Etudiant

Les tarifs des transports en commun restent très avantageux pour les étudiants toulousains : ils sont gratuits pour les boursiers échelon 7 et de 100€ pour l’année pour les autres.

📎Transports en commun de Toulouse

Région Hauts de France (Lille, Amiens)

La situation

Les loyers ont baissé à Lille, grâce à la mise en place de l’encadrement des loyers en février 2017. A Amiens, ils restent modérés, 400€ en moyenne. Le prix des transports reste plus élevé que dans d’autres régions pour les étudiants à Lille.

Quelles aides pour les étudiants ?

Le Pass TER Etudes est destiné aux étudiants de l’enseignement supérieur et apprentis, et il est valable entre leur domicile et leur lieu d’étude (ou de stage). Il permet de bénéficier de la gratuité pour les étudiants boursiers et de -50% de réduction pour les autres.

📎Pass Région TER’Etude

Sur le site de région Hauts de France, il est mentionné « la « bourse Mermoz » qui s’adresse aux étudiants de l’enseignement supérieur, aux étudiants en formation sanitaire et sociale, des apprentis du supérieur et des étudiants en section BTS, inscrits dans un établissement partenaire situé sur le territoire des Hauts-de-France, et dont les départs en mobilité internationale s’effectue pendant l’année universitaire 2017-2018. Le montant de la bourse Mermoz peut s’élever jusqu’à 400 € par mois. »

📎Bourse Mermoz

Enfin, pour  garantir l’accès aux soins des étudiants boursiers, la Picardie propose une aide aux étudiants boursiers pour financer leur mutuelle d’un montant de 90€.

📎Aide à la santé étudiante

La Région Grand Est (Strasbourg, Reims, Nancy, Metz)

La situation

Strasbourg va voir ses loyers augmenter en 2017, le coût du logement reste cependant acceptable par rapport à d’autres villes étudiantes (420€ à 470€ en moyenne). A Reims, le coût des transports reste relativement élevé.

Quelles aides pour les étudiants ?

Une réduction sur le montant des transports est proposée aux étudiants boursiers.

📎Tarif solidaire boursier

Divers bourses sont proposées en fonction de la situation et du projet de mobilité souhaité par l’étudiant. Difficile de toutes les décrire dans le détail. Pour l’essentiel, ces aides vont de 400€ à 800€ avec 200€ de plus pour les boursiers.

📎Aide à la mobilité

A Epinal : pour les boursiers étudiant une avance financière est accordée pour la caution et pour le premier mois de loyer. Les dossiers sont à retirer directement à la Maison de l’Etudiant.

📎Maison de l’étudiant EPINAL

Pour les jeunes de moins de 25 ans locataire ou colocataire d’un logement à Metz depuis moins de 3 mois, justifiant de revenus propres (ne pas être boursier ni à la charge des parents), le Centre Communal d’Action Sociale de la Ville de Metz propose une aide individuelle et unique d’un montant de 200 € pour l’achat de mobilier, d’électroménager, d’accessoires divers…

📎CCAS de Metz

La ville de Nancy a mis un place un tarif de 16€ mensuel pour les étudiant boursiers ou précaires.

📎Tarif Boursier transport Nancy

Enfin, les étudiants alsaciens peuvent bénéficier de nombreux événements culturels à tarif réduit. Des spectacles à 6€, des places de cinémas de 3€ à 5€ et 23 musées gratuits. Son tarif est de 7€, elle est gratuite pour les boursiers.

📎Carte culture

Région Pays de la Loire (Angers, Nantes)

La situation

Bien que les loyers augmentent dans cette région, ils sont plutôt faibles et accessibles (330€ à 380€ en moyenne).

Quelles aides pour les étudiants ?

De nombreux dispositifs d’aides ont été supprimé cette année.

L’aide régionale Envoléo favorise la mobilité des étudiants à l’étranger. Le site de la région Pays de la Loire précise « Envoléo est un forfait de départ de 1 000 € ou 500 € (si la mobilité est cofinancée par Erasmus+) versé directement au bénéficiaire. Une majoration, qui double ce forfait de base, peut être versé aux étudiants boursiers d’Etat sur critères sociaux des échelons 4, 5, 6 et 7. Les jeunes titulaires d’une carte d’invalidité perçoivent également une bonification de 1 000 € supplémentaires. La somme est disponible dès le début du séjour pour faire face aux premières dépenses. La mobilité à l’international d’une durée minimum de 3 mois consécutifs (13 semaines) concerne les poursuites d’études ou les stages individuels. »

📎Envoléo

Pour le transport, les jeunes de moins de 26 ans peuvent bénéficier d’un réduction allant jusqu’à 50% sur les trains intercités dans la région ou à destination des régions limitrophes. Son prix est de 25€ la première année.

📎Carte Tiva

Région Centre Val de Loire (Orléans, Tours)

La situation

Les étudiants de la région Centre, profitent de loyers modérés (moins de 400€ en moyenne).

Quelles aides pour les étudiants ?

Le montant de l’abonnement pour les étudiants de la région centre val de Loire est plafonné à 75€ quelle que soit la distance parcourue dans la région. L’abonnement est mensuel ou hebdomadaire et permet de voyager en illimité sur tout le réseau régional.

📎Abonnement TER

Toujours pour le transport, les étudiants de moins de 28 ans peuvent profiter du demi tarif sur leur trajet domicile-études pour ses trajets hebdomadaires. La carte coûte 30€.

📎Carte TER Bac +

La Région Centre-Val de Loire permet aux étudiants à faibles revenus d’adhérer à une mutuelle santé (couverture santé complémentaire). L’aide régionale est fixée à 100 € maximum par étudiant-e et par an. Cette aide correspond à une couverture des soins courants de base.

📎Aide Mutuelle Etudiante

Une bourse forfaitaire de 40€ à 60€ par semaine de formation ou de stage à l’étranger est financée par la région. Ce « crédit- temps » varie selon les filières : 6 mois pour les filières courtes (inférieures ou égales à 3 ans : BTS, DUT, IFSI) 12 mois pour les filières longues (supérieures à 3 ans et s’intégrant dans le cursus LMD).

📎Mobi Centre

Région Normandie (Rouen, Le Havre, Caen)

La situation

Les loyers augmentent mais restent modérés dans la région Normandie (350€ à 400€).

Quelles aides pour les étudiants ?

La Région Normandie propose aux jeunes normands une aide pour les séjours à l’étranger dans le cadre de stages, d’études, de volontariat et de projets de groupe. Cette de 200€ à 400€ au départ puis de 40€ par semaine (pays Erasmus) s’adresse aux étudiants de moins de 30 ans.

📎Pass Monde

La carte Atout Normadie permet aux jeunes de moins de 25 ans de bénéficier de nombreux avantages sur des événements culturels et sportifs. L’adhésion est de 10€.

📎Atout Normandie

Région Bretagne (Brest, Rennes)

La situation

Les loyers restent modérés à Brest et Rennes : 300€ à 400€ en moyenne. Rennes par contre, fait partie des ville où les transports sont les plus chers de France.

Quelles aides pour les étudiants ?

Les étudiants de Brest de moins de 26 ans peuvent bénéficier d’un pass annuel pour 250€ (200€ pour les boursiers).

📎Tarif transport Brest

Une bourse à la mobilité est aussi proposés aux jeunes bretons pour poursuivre leurs études à l’étranger. Cette bourse mensuelle est de 200 € par mois (dans la limite de 10 mois) : pour les stages ou séjours d’études des étudiants en Licence Master (d’une durée minimum de 80 jours consécutifs).

📎Bourse Bretagne

Pour les moins de 26 ans, les transports en TER coûtent 8€ pour les trajets de moins de 150 km et 15€ pour les trajets de 150 km et plus.

📎TER -26

Des forfaits sont proposés aux étudiants pour leurs déplacements quotidiens. D’un montant de 45€ à Brest et 55€ à Rennes, il permet de bénéficier de la carte jeune SNCF, une offre de fidélité sur le TER en Bretagne (4 trajets achetés le 5ème offert), 5 tickets de Bus et Metro et l’accès aux parkings à Vélos (Brest) ou l’abonnement au service Le vélo (Rennes).

📎Forfait étudiant

 ➡ L’article « quelles aides pour les étudiants » est régulièrement mis à jour, malgré tout, s’il manque une aide ou des informations, n’hésitez pas à laisser un commentaire. 

 

1 réponse

  1. 6 septembre 2017

    […]  💡 Un autre article, en complément de celui ci, fait le point sur les aides financières pour les étudiants au niveau régional et local. […]

Laisser un commentaire