La taxe de séjour

Si vous partez en vacances cet été, il est à parier que vous allez payer cette fameuse taxe de séjour. Elle est due par les vacanciers et visiteurs de passage dans les communes touristiques.

taxe de séjour

Qu’est ce que la taxe de séjour ?

Les communes touristiques peuvent décider d’instaurer une taxe de séjour. Première bonne nouvelle ! Toutes les communes de  France, n’impose pas le paiement d’une taxe de séjour !! Les recettes de cette taxe sont affectées aux dépenses destinées à favoriser la fréquentation touristique.

La taxe de séjour peut avoir deux formes :

  • forfait : elle peut être intégrée directement dans le prix final de la location et donc ne pas apparaître sur la facture.
  • réel : elle peut être prélevée pour chaque personne et chaque nuit passée dans la commune. Elle apparaît alors clairement sur le décompte à la fin du séjour.

Dans tous les cas, son montant doit être affiché clairement dans l’établissement.

Elle est réglée au logeur, à l’hôtelier ou au propriétaire qui la reverse à la commune. Elle peut également être réglée au professionnel qui assure le service de réservation par internet pour le compte du logeur, de l’hôtelier, du propriétaire.

Le montant de la taxe de séjour peut passer du simple au triple en fonction des communes.

Quel est le montant de la taxe de séjour en 2017 ?

Le montant est variable en fonction du type d’hébergement et de son classement (étoiles).

Voici les tarifs par nuit et par personne :

  • Hôtel : 0.20€ à 4€
  • Résidence touristique : 0.20€ à 3€
  • Meublé de tourisme : 0.20€ à 2.30€
  • Village vacances : 0.20€ à 0.90€
  • Chambre d’hôtes 0.20€ à 0.80€
  • Port de plaisance : 0.20€
  • Camping : 0.20€ à 0.80€

Enfin, les départements, peuvent décider d’appliquer une majoration de 10% au montant de la taxe de séjour.

Peut on être exonéré de taxe de séjour ?

Depuis le 1er janvier 2015, sont exonérés de taxe de séjour :

  • les personnes mineures de moins de 18 ans,
  • les titulaires d’un contrat de travail saisonnier employées dans la commune,
  • les personnes bénéficiant d’un hébergement d’urgence ou d’un relogement temporaire,
  • les personnes qui occupent des locaux dont le loyer est inférieur à un montant que le conseil municipal détermine.

Pour connaître le montant de la taxe de séjour de votre lieu de vacances, rien de plus simple ! Il suffit de se rendre sur le site taxesejour.impots.gouv.fr et d’indiquer votre destination.

Exemples concrets

Voici quelques exemples du montant de la taxe de séjour pour un couple en vacances en juillet août durant 14 nuits dans un Hôtels de tourisme 2 étoiles ou une résidences de tourisme 2 étoiles ou un meublé de tourisme 2 étoiles ou un villages de vacances 4 et 5 étoiles :

  • Nice : 25€20 (0.90€ par nuit et par personne)
  • Marseille : 25€20 (0.90€ par nuit et par personne)
  • Paris : 25€20 (0.90€ par nuit et par personne)
  • Lyon : 27.72€ (0.99€ par personne et par nuit)
  • Nantes : 21€ (0.75€ par personne et par nuit)
  • Bordeaux : 22.96€ (0.82€ par personne et par nuit)
  • Toulouse : 22.40€ (0.80€ par personne et par nuit)
  • Ajaccio : 22.40€ (0.80€ par personne et par nuit)
  • Arcachon : 24.08€ (0.86€ par personne et par nuit)
  • Biarritz : 8.40€ (0.30€ par personne et par nuit)

Ces exemples sont donnés à titre d’informations, si vous choisissez un camping vous paierez moins cher pour un hôtel 3 étoiles ce sera plus. Le  montant varie en fonction du type d’établissement, de la ville, du nombre de personnes et de nuitées.  Si votre budget est serré, n’hésitez pas à faire une petite simulation avant le départ.

 ➡ Vous voulez un moyen simple et efficace de trouver un hébergement pour les vacances à 0€ !! Lisez cet article Echange de maison : le guide complet.

🌴Bonnes vacances ! 🌞

 

Laisser un commentaire