Compléter ses revenus en louant ses biens

Avec l’économie collaborative, il est possible d’arrondir ses fins de mois, en toute légalité. Seul préalable, tout savoir avant de louer son logement, son véhicule ou ses biens.

Louer son logement

De nombreux sites permettent de louer sont logement le temps des vacances : Airbnb, Abritel, Homelidays, Le bon coin,…

Aucune autorisation administrative n’est requise tant que la location dure moins de quatre mois par an. Cette limite ne s’applique pas si la location concerne des chambres d’hôtes qui devront être déclarées en mairie.

Il faudra collecter la taxe de séjour sur les hébergements touristiques si votre commune de résidence a instauré ce type de fiscalité, et la reverser à la mairie. Pour les locataires, une autorisation écrite de leur bailleur est obligatoire.

Le bénéfice est très variable en fonction du bien loué et sa localisation. Un deux pièces pour 4 se loue environ 150€ à Paris et 90€ à Marseille. Certains sites font payer l’annonce, d’autres prélèvent une commission sur le montant de la location. Seul le bon coin est gratuit pour les particuliers, mais il n’offre pas la possibilité d’un paiement en ligne.

Pour être en règle avec le Fisc, reportez vous à cet article sur le portail de l’Economie et des Finances.

Louer un espace de stockage

Un grenier, une cave ou un garage vide ? Vous pouvez en tirer des revenus en les proposant à des particuliers pour stocker leurs meubles, des archives, du matériel sportif…

Inutile de signer un bail, un simple contrat flexible et renouvelable autant de fois que nécessaire, suffit. Le locataire paye la commission et une assurance couvrant les deux parties. Le dépôt d’une annonce est donc entièrement gratuit pour vous. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à lire l’article Gagner de l’argent en louant son grenier, sa cave ou son garage !. Si vous êtes locataire, il faudra obtenir l’autorisation écrite du propriétaire.

Le bénéfice est très variable en fonction du bien loué et sa localisation. Une cave humide peu sécurisée au fin fond de l’Ardèche rapportera forcément moins qu’un espace dans un garage sécurisé au centre de Lyon ! En moyenne il faut espérer entre 3 et 15€ par mètre carré et par semaine. 

Louer sa voiture

Plutôt que de laisser sa voiture immobilisée de nombreuses semaines, pourquoi ne pas la louer à des particuliers ?

La liberté est totale sur le prix désiré, la disponibilité du véhicule, les conditions de réservation…etc. Chaque réservation est couverte par une assurance spécifique sans frais supplémentaire. Le contrat de location permet également d’apporter la preuve de la responsabilité du conducteur en cas de dommages ou de contravention.

Découvrez le bénéfice que vous pourriez tirer de la location de votre voiture sur le site OuiCar dès maintenant. Votre voiture ne continuera plus à plomber votre budget alors qu’elle passe le plus clair de son temps sur un parking !

Il est également possible de louer votre coffre en jouant les coursiers ou des places dans votre véhicule pour rentabiliser vos trajets. N’hésitez pas à lire l’article Comment avoir une voiture qui rapporte plus qu’elle ne coûte ?.

Pour être en règle avec le Fisc, reportez vous à cet article sur le portail de l’Economie et des Finances.

Louer ses biens

De la perceuse en passant par la machine à café ou le matériel de coiffure, tout se loue ! Les locations les plus recherchées est le matériel de saison (tondeuses en été et skis en hiver). L’inscription sur les sites est souvent gratuite (Place de la Loczilok,…).

Il suffit de déposer un ou plusieurs objets en location en mettant une annonce sur le site, avec une description et des photos (pour des conseils sur le manière de créer une annonce attractive n’hésitez pas à lire l’article Vente sur internet : Rédiger l’annonce parfaite dont les conseils peuvent aussi s’appliquer à la location).

Un contrat est signé entre le loueur et le propriétaire du bien qui peut également demander une caution. Si l’objet est abîmé ou non restitué, il est possible de retenir la caution. Les risques sont donc limités.

Le bénéfice varie en fonction du bien loué. Le site prélèvera souvent, une commission sur la location du bien.

Pour être en règle avec le Fisc, reportez vous à cet article sur le portail de l’Economie et des Finances.

 💡 L’instruction fiscale sur l’économie collaborative, publiée le 30 août 2016, rappelle que les revenus tirés des plateformes collaboratives sont dans leur grande majorité soumis à l’impôt, qu’ils soient réguliers ou occasionnels. Lisez les articles de références fournis à la fin de chaque partie en fonction du bien loué, pour en savoir plus. Les plateformes sont tenues de vous communiquer chaque année, en janvier, le volume d’affaires réalisé et les revenus perçus.

 ➡ Et vous, avez vous déjà profiter de l’économie collaborative pour louer vos biens ? Avec quels résultats ?

 

1 réponse

  1. 29 juin 2017

    […] tout se loue ou presque. L’article Compléter ses revenus en louant ses biens   explique comment louer tout ses biens (logement, voiture, garage, objets,…). Il faut tout […]

Laisser un commentaire