Les travaux de rénovation énergétiques sont ils rentables ?

Un logement peut consommer beaucoup plus d’énergie que nécessaire. Des solutions existent pour baisser la facture, mais sont elles rentables ?

Les travaux vite rentabilisés

Un thermostat permet de contrôler les variations de température et ainsi d’adapter le chauffage. S’il est installé avec une sonde extérieur, il peut même anticiper les changements de température. La facture de chauffage peut baisser de 10% à 15%. Si vous y ajouter des robinets thermostatiques sur chaque radiateur vous pouvez même économiser jusqu’à 20%. Pour obtenir de tels résultats il faut régler la température à 19% car chaque degré augmente la consommation de 7%.

Coupler un thermostat et des robinets thermostatiques, permet d’ajuster le chauffage de chaque pièce. Si une pièce est exposée au soleil par une grande baie vitrée, il sera possible de baisser la température dans cette pièce pour profiter de la chaleur naturelle.

Pour équiper un logement de 100 m2 il faut compter 150€ de thermostat et 450€ de robinets thermostatiques (soit 650€ à 900€ avec la pause). Mais vous pouvez bénéficier d’aides. Un crédit d’impôts de 30% sur le matériel auquel s’ajouter une prime énergie en cash ou en bons d’achats.

L’amortissement est de 2 mois à 2 ans en fonction de votre installation actuelle et des thermostats choisis. Par exemple, crédit d’impôt et prime d’énergie déduits, le thermostat avec sonde revient à 20€ et sera remboursé en moins d’un mois par les gains d’énergie.

Les travaux rentabilisé en 5 à 10 ans

Changer de chaudière

Changer de chaudière ou de mode de chauffage devient parfois obligatoire quand l’ancienne chaudière lâche. C’est un investissement coûteux (entre 4000€ et 25000€ en fonction du système choisi) qui doit être bien réfléchi.

Vous pouvez à nouveau bénéficier d‘un crédit d’impôt de 30% sur le matériel et d’une prime énergie.

L’amortissement dépend du matériel choisi si vous passez à une chaudière à gaz à condensation votre budget sera de 4000€ à 7000€ mais vous gagnerez de 550€ (si déjà au gaz) à 900€ (si avant au fioul). Il faudra donc 4 à 6 ans pour l’amortir avec les aides. Pour passer à une chaudière fioul à condensation il faut compter de 7000€ à 10 000€ pour une économie annuelle de 700€ si vous vous chauffiez avant au fioul. La durée d’amortissement sera donc de 7 ans avec les aides.

Autre exemple, la pompe à chaleur géothermique qui (puise la chaleur dans le sol) coûte 25000€. Elle permet d’économiser 1600€ par année de chauffage, il faudrait donc 13 ans pour l’amortir mais ensuite il ne faudra plus rien débourser pour se chauffer.

Isoler les murs

Isoler les murs permet de réduire de 20% à 25% les pertes de chaleur. Il y a deux manières d’isoler les murs, par l’intérieur (refaire la peinture, déplacer les radiateurs, perte de surface,…) ou par l’extérieure (façade extérieure à refaire,…).

Dans les deux cas, l’opération nécessite un permis de construire. Par l’intérieur, il faut compter de € à 80€ le mètre carré et 150€ pour l’extérieur. Il y a le crédit d’impôt de 30% sur le matériel et la pose associé à la prime énergie.

Il faudra 4 à 10 ans pour amortir cet investissement pour l’intérieur et 11 à 18 ans pour l’extérieur. Pour 100 misolés par l’intérieur, un total de 10 000 € de travaux donne droit à 3 000€ de crédit d’impôts et 760€ de prime énergie.

Chaque année l’économie globale est de 600€ au gaz, 800€ au fioul et 1500€ à l’électricité.

Les travaux rentabilités en plus de 10 ans

Remplacer les fenêtres, n’est pas rentable à court terme, car cela ne représente une économie que de 5% à 10% de chauffage. Fermer les volets durant la nuit permet déjà pour 8 fenêtres d’épargner 70€ au gaz, 100€ au fioul et 170€ à l’électricité. Pour d’autres conseils sur les manières d’économiser sur votre facture de chauffage, n’hésitez pas à consulter l’article Chauffer le foyer, pas la carte.

Les prix sont très variables de 500€ à 1500€ en fonction de la fenêtre et de l’encadrement choisi. Vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôts de 30% sur les fournitures et de la prime d’énergie. L’amortissement nécessitera de 15 à 20 ans.

Les aides proposées

Pour en savoir plus (conditions, montant,…), sur les aides évoquées dans cet article voici des liens utiles :

➡ Combien vous coûte votre chauffage chaque année ? Avez vous fait des travaux de rénovation énergétiques ? Si oui, avec quels résultats ? 

 

3 réponses

  1. Merci beaucoup pour ces précisions importantes.

  2. On peut s’appuyer sur quelques astuces pour chauffer au mieux son logement : se référer à son bon sens est la première des actions. Ensuite, il existe pléthore d’aides pour les ménages selon leurs revenus ; certaines sont complémentaires. Il faut veiller à choisir un établissement labellisé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) qui accompagnera les particuliers dans l’obtention des subventions.

  3. Gusto dit :

    Le chauffage à granulet de bois à un avenir certains. Pour ma part j’ai fais d’énorme économie par rapport à l’électricité.

Laisser un commentaire