Vivre avec le SMIC est ce vraiment possible ? C’est une question à laquelle il est difficile d’apporter une réponse claire et nette. En fonction du lieu de résidence, du nombre de personnes qui composent le foyer, les habitudes de consommation et bien d’autres paramètres, la réponse sera différente. Pour tenter de répondre à cette question au mieux, appuyons nous sur des données chiffrées précises.

peut on vivre avec le smic

Quelle méthode utiliser pour répondre à cette question ?

Pour répondre à la question « peut on vivre avec le SMIC », plusieurs options s’offraient à nous. Chercher des témoignages de smicards qui arrivent à s’en sortir et d’autres qui ont du mal à joindre les deux bouts en essayant d’obtenir un éventail de plusieurs types de foyers et d’habitudes de consommation. Un article de Libération très intéressant à déjà opté pour cette méthode (retrouver l’article en question ici).

vivre avec le smicL’hebdomadaire le 1 a lui aussi tenté de répondre à cette question complexe dans son n° 169 intitulé vivre avec le SMIC en proposant des témoignages, mais également un historique et des données chiffrées permettant de comprendre qui sont les français qui vivent avec le SMIC. Un paragraphe intitulé Paroles donnait la parole à plusieurs personnes pour répondre à la question peut on vivre avec le smic. Voici quelques unes des réponses proposées : « Vous savez ce que veut dire SMIC ? Salaire de merde imposé aux couillons. Et moi je fais partie des couillons. Ca vous va comme réponse? » ou « Bien sûr qu’on peut vivre. Mais tout dépend de ce que vous appelez vivre » enfin un petit dernier « Je ne sais pas qui décide du SMIC. Sans doute pas des gens qui sont payés au SMIC. ça doit être des types dans un bureau à Paris, qui se mettent autour d’une table et qui disent ‘6.32 euros c’est vraiment trop peu mais 9.87 euros là, c’est beaucoup trop, beaucoup beaucoup trop.’ (…) Ils parlotent encore pendant des heures et puis finalement ils se mettent d’accord sur 7.52 euros. Ils sont tous contents. Ils se congratulent. (…) Puis ils vont déjeuner dans un restau dans lequel avec 7.52 euros, tu n’as même pas une demi entrée. Je vois ça comme ça. J’aime bien me faire des films. » Pour retrouver ce numéro, cliquez ici)

Pour répondre à cette question, nous allons opter dans cet article pour une analysée chiffrée et précise. Comment répondre à cette question avec des données chiffrées. La méthode est plutôt simpliste mais vraiment efficace et instructive. L’Insee c’est à dire l’institut national de la statistique et des études économiques publie la répartition de la consommation des ménages français. C’est à dire, que pour chaque type de dépense, un coefficient est attribué pour savoir sur l’ensemble des dépenses d’un ménages quelle proportion est consacré au logement ou au transport, par exemple. En prenant comme base le SMIC net soit environ 1150€ par mois nous allons utiliser cette répartition de la consommation de français pour voir comment il faudrait répartir son SMIC pour consommer, comme la moyenne des français. Vous avez compris le principe ? Alors allons y !

La répartition de la consommation des ménages

Voici le tableau de la répartition de la consommation des ménages tel qu’il est proposé par l’INSEE.

Consommation
en milliards d’euros
Poids dans la valeur de la consommation effective
en %
2016 2006 2016
Alimentation et boissons non alcoolisées 158,6  9,8  10,1
Produits alimentaires 145,2  9,0  9,2
dont : pain et céréales 25,7  1,5  1,6
viandes 36,9  2,5  2,3
poissons et fruits de mer 8,9  0,6  0,6
lait, fromages et oeufs 20,5  1,3  1,3
fruits et légumes 32,0  1,8  2,0
Boissons non alcoolisées 13,5  0,8  0,9
Boissons alcoolisées et tabac 41,7  2,6  2,6
Boissons alcoolisées 21,0  1,3  1,3
Tabac 20,8  1,3  1,3
Articles d’habillement et chaussures 45,0  3,6  2,9
Logement, chauffage, éclairage 311,1  18,8  19,7
dont : location de logement 226,1  13,7  14,3
chauffage, éclairage 49,3  2,9  3,1
Équipement du logement 57,7  4,2  3,7
Santé 49,6  3,0  3,1
Transport 155,4  10,7  9,9
dont : achats de véhicules 40,6  3,0  2,6
carburants, lubrifiants 33,5  2,6  2,1
services de transports 28,1  1,6  1,8
Communications 30,7  2,5  1,9
Loisirs et culture 100,5  7,4  6,4
Éducation 11,3  0,6  0,7
Hôtels, cafés et restaurants 82,5  5,1  5,2
Autres biens et services 143,2  9,4  9,1
dont : soins personnels 29,7  1,9  1,9
assurances 49,7  3,0  3,2
Correction territoriale -1,3 – 0,9 – 0,1
Dépense de consommation des ISBLSM1 46,8  2,6  3,0
Dépense de consommation des APU2 343,6  20,8  21,8
dont : santé 157,7  9,4  10,0
éducation 96,2  6,2  6,1
Consommation effective des ménages 1 576,5  100,0  100,0
r : données révisées.    
1. Institutions sans but lucratif au service des ménages.  
2. Dépenses de consommation des administrations publiques en biens et services individualisables.
Source : Insee, comptes nationaux – base 2010.    

Voici quelques informations pour comprendre cette répartition :

La correction territoriale représente les dépenses des résidents français à l’étranger moins les dépenses des non-résidents en France (on ne va pas la garder pour notre analyse car son impact est minime).

L’insee fait en plus, la distinction entre les dépenses de consommation des ménages qui sont payés directement par les ménages comme l’alimentation ou le tabac et les dépenses de consommation effective des ménages qui incluent les dépenses payées par la collectivité comme par l’éducation ou de santé (il s’agit des données dépenses de consommation des ISBLM et dépenses de consommation des APU). Par exemple, utiliser un service médical remboursé par la sécurité sociale est aux yeux de l’INSEE une consommation même si concrètement, vu que vous recevez un remboursement, il ne s’agit pas réellement d’une dépense que vous financez directement.

Pour simplifier au maximum, nous allons donc utiliser le montant du SMIC Brut et prendre en compte uniquement les dépenses payés directement par les ménages. Sont donc exclues les dépenses de consommation des ISBLM et de la consommation des APU ainsi que la correction territoriale. Chers statisticiens de l’INSEE qui pourraient éventuellement être en train de lire cet article, désolée de vous faire bondir devant votre écran, par mes choix de calculs qui ne correspondent sûrement pas aux normes de la comptabilité nationale. Malgré tout, cette méthode simplifiée permet d’obtenir des résultats tout à fait représentatifs. Le montant total de notre répartition aboutit à 1114,88€ soit un peu moins du SMIC net qui se situe généralement autour de 1150€. Maintenant, que la méthode est posée,déterminons si l’on peut vivre avec le SMIC.

Répartition de la consommation des ménages avec un SMIC

vivre avec le smic

Alimentation et boissons non alcoolisées

Dans cette catégorie, on retrouve les produits alimentaires et boissons non alcoolisées achetés pour être consommés à domicile. Remplir son frigo pour 148.95€ par mois semble tout de même très compliqué voire impossible ! L’INSEE donne des précisions en indiquant la répartition entre produits alimentaires (136.30€) et boissons non alcoolisées (12.65€). Même en appliquant à la lettre, tous les conseils donnés sur le site dans la catégorie Alimentationil semble difficile d’optimiser son budget courses, à ce point. Première catégorie et déjà il semble impossible de vivre avec le SMIC. Rappelons que c’est une répartition indicative qui peut être adaptée en fonction des besoins de chacun. Mais augmenter le montant consacré à l’alimentation impliquera forcément de réduire d’autres postes de dépenses.

Boissons alcoolisées et Tabac

Dans cette catégorie, on retrouve les boissons alcoolisées achetées pour être consommées à domicile et le tabac. Les addictions des smicards ou leur envie de consommer un petit verre de vin, ne doit pas dépasser les 40€ par mois. Le prix moyen d’un paquet de cigarette étant de 7-8€ en ne consommant aucune boisson alcoolisée, il sera possible d’acheter 4-5 paquets de cigarettes. Autre option, ne pas fumer et consacrer ces 40€ au budget alimentation qui serait alors de près de 200€ par mois…

Articles d’habillement et chaussures

Un smicard disposerait de 42.26€ pour s’habiller et se chausser, par mois. Si le SMIC doit faire vivre un célibataire, avec quelques astuces à prendre dans la partie vêtements et chaussures du site, cela semble tenable. Mais pour une famille, c’est plutôt difficile à moins d’optimiser son budget au maximum en achetant que des vêtements d’occasion et pendant les soldes par exemple.

Le logement, chauffage et éclairage et équipements du logement

Les dépenses de consommation des ménages en logement incluent les loyers versés par les locataires mais aussi les « loyers imputés » que les propriétaires auraient à payer s’ils étaient locataires du logement qu’ils habitent mais également le chauffage, l’électricité ou encore les dépenses d’équipement du logement.

Payer 292€10 de loyer avec le chauffage et l’éclairage semble mission impossible ! Mais attention, il est important de bien noter que les montants calculés ci dessus,  sont ceux, pris en charge entièrement par les ménages. Si un smicard a le droit à des aides au logement par exemple, c’est bien le montant restant à sa charge, qui doit être pris en compte. Même avec cette précision, on voit bien qui est difficile de se loger, se chauffer et s’éclairer pour 292€10, il faudra opter pour un logement hors des grandes agglomérations  et/ou opter pour des logements sociaux. Niveau consommation d’énergie, il est possible de réduire significativement ses factures en consultant nos articles dans la catégorie logement.

L’équipement du logement sera limité à 54.22€ par mois pour vivre avec le smic. Inutile d’imaginer changer de canapé ou d’acheter de l’électroménager régulièrement avec un tel budget. Il faudra se concentrer sur l’essentiel et ne pas espérer pouvoir changer ses équipements trop régulièrement. Impossible de changer de déco en fonction des modes, il faudra bien souvent garder l’équipement le plus longtemps possible avant de réinvestir en optant, si possible, pour de l’occasion.

Santé

Les dépenses de Santé de 46.57€ proposées dans cette répartition correspondent uniquement aux montants qui restent à la charge des ménages. Si vous n’êtes jamais malade, et que vous acheter un paquet de doliprane de temps en temps, ce budget est presque trop important. Par contre, pour quelqu’un qui est atteint d’une maladie chronique ou qui souhaite se soigner par des méthodes alternatives qui ne sont pas forcément remboursées par la sécurité sociale, ce budget paraît vraiment insuffisant. Adopter quelques réflexes pour diminuer ses frais de santé tels que ceux proposés dans notre catégorie santé,  pourra vous permettre de préserver quelques précieux euros.

Transport

La catégorie transport (145.91€) est répartis de la manière suivante 38.07€ pour l’achat de véhicule, 31.46€ pour l’achat de carburant et 26.35€ pour les services de transport. Une évidence saute immédiatement aux yeux, impossible avec de tels budgets de s’offrir les modèles de véhicules neufs  présents sur le marché. En épargnant les 38.07€ chaque mois pendant 10 ans vous aurez mis de côté que 4500€ pour l’achat d’un nouveau véhicule. Et ça c’est en imaginant que pendant 10 ans votre véhicule actuel ne nécessite aucun frais de réparation. Le montant du carburant est lui aussi très très faible de quoi, à peine, faire un demi plein par mois ! Pour vivre avec le Smic, il vaut donc mieux opter pour une carte de transport ou un vélo (lisez notre article Vivre sans voiture, un moyen efficace pour économiser 6200€ par an ?). Bien sûr, une voiture peut être indispensable. Dans ce cas, il faudra multiplier les astuces pour limiter les dégâts pour son budget (louer sa voiture, diminuer le montant de l’assurance, l’entretenir au meilleur prix, rouler en limitant la consommation de carburant,…bref consulter la partie transport du site).

Communications

Payer un forfait internet pour son domicile et le forfait de son téléphone portable pour 28.80€ par mois, c’est possible mais il faudra partir à la recherche d’offres promotionnelles ou opter pour les forfaits les plus basiques du marché. Dans cette catégories sont aussi inclus les frais postaux et l’achat de matériel de communication. Pour acheter un téléphone portable avec un si petit budget il va falloir oublier le dernier smartphone à la mode ! Faites un tour du côté de notre catégorie internet et téléphonie.

Loisirs et Culture, Education, Hôtels Cafés et restaurants

Les trois éléments de ces catégories ne sont pas indispensables à la vie mais permettent tout de même de sortir de la routine métro boulot dodo. Le montant consacré aux loisirs et à la culture sera de 94.39€, l’éducation 10.59€ et les sorties en hôtels, cafés et restaurants de 77.49€. Sur le papier, consacré près de 95€ à ses loisirs et 78€ à manger au restaurant, chaque mois, peut paraître confortable.

La catégorie Loisir et Culture comprend les équipements audio visuels, photo et informatiques, les biens durables, les articles d’équipements de loisirs, les services récréatifs et culturels, la presse, les livres et les voyages touristiques. Tout ça pour 94.39€ par mois !  Il ne faut pas oublier que ces montants sont censés couvrir l’année complète, c’est à dire même les périodes de vacances. Imaginons un couple qui met la somme totale consacré aux hôtels, cafés et restaurant, de côté chaque mois (sans jamais boire le moindre café en terrasse et sans jamais partir en week end) pour partir en vacances une fois dans l’année,  au bout de 11 mois, ils auront tout juste 850 €…

Dans la plupart des témoignages de smicards, il ressort que beaucoup font le choix, pour réussir à vivre avec le smic, de consacrer très peu de budget à des loisirs et des biens culturels et encore moins aux sorties, au profit d’autres postes de dépenses comme le logement ou l’alimentation.

Autres Biens et Services

Cette catégorie inclue les soins personnels, les effets personnels (non définis ailleurs), les assurances et les services financiers. Son montant est de 134.43€ ! Un ménage doit avoir au minimum une assurance habitation et une assurance auto et une banque, qu’il faut payer, chaque mois. Il faudra clairement opter pour une banque avec les frais les plus réduits possibles et diminuer au maximum le montant de ses assurances pour réussir à dégager un partie des 134.43€ pour des soins et des effets personnels.

Conclusion : Peut on vivre avec le SMIC ?

Avant toute chose, précisons un point important. La répartition proposée ci dessus est purement théorique et statistique. Mais, elle reste une bonne base de travail pour la création d’un budget. Evidemment, nous avons pris comme base de revenu, uniquement le SMIC, alors qu’un couple au SMIC avec des enfants aura d’autres aides comme des allocations familiales ou des aides au logement.

Quelles conclusions tirer de nos données ? Vivre avec le SMIC c’est possible, mais pas simple ! Il faudra continuellement faire des arbitrages, pour réussir à se loger et remplir son frigo tout en gardant un peu de budget pour ses loisirs. En fonction de son lieu de résidence et donc de son loyer, plusieurs autres catégories de dépenses devront être réduites. En d’autres termes, vivre à Paris avec le SMIC est éventuellement envisageable à condition de ne pas fumer, d’avoir des loisirs peu coûteux, de sortir peu, de ne pas avoir de voiture, et de rarement être malade… A l’inverse, être au SMIC en étant célibataire et en vivant chez ses parents, peut s’avérer très confortable en étant nourri, logé et blanchi gratuitement.

De la débrouillardise et l’optimisation du moindre euro seront dans la plupart des cas, nécessaires. Difficile d’être smicard et d’avoir plusieurs passions nécessitant des dépenses importantes, il faudra choisir entre acheter des vêtements régulièrement, changer de déco, s’abonner à plusieurs magazines ou se payer un abonnement au ciné. Enfin, le budget transport ne permet pas d’avoir un véhicule coûteux à l’achat et à l’entretien !

Et vous, pouvez vous vivre avec le SMIC ?

Faites le calcul, en utilisant notre tableau ci dessous. Il suffit d’indiquer le montant de vos dépenses. Nous avons volontairement laissé les catégories telles qu’elles sont prévues par la comptabilité nationale et l’INSEE pour vous donner un repère.

En Théorie Ma répartition
Alimentation et boissons non alcoolisées      148,95 €
Produits alimentaires      136,30 €
dont : pain et céréales        24,16 €
viandes        34,64 €
poissons et fruits de mer          8,32 €
lait, fromages et oeufs        19,22 €
fruits et légumes        30,08 €
Boissons non alcoolisées        12,65 €
Boissons alcoolisées et tabac        39,16 €
Boissons alcoolisées        19,68 €
Tabac        19,48 €
Articles d’habillement et chaussures        42,26 €
Logement, chauffage, éclairage      292,10 €
dont : location de logement      212,31 €
chauffage, éclairage        46,30 €
Équipement du logement        54,22 €
Santé        46,57 €
Transport      145,91 €
dont : achats de véhicules        38,07 €
carburants, lubrifiants        31,46 €
services de transports        26,35 €
Communications        28,80 €
Loisirs et culture        94,39 €
Éducation        10,59 €
Hôtels, cafés et restaurants        77,49 €
Autres biens et services      134,43 €
Total   1 114,88 €  

Les données en gras sont parfois détaillées par celles qui suivent et qui sont en italiques. Par exemple, le logement (292.10€) se réparti de la manière suivante : 212.31€ pour la location de logement et 46.30€ pour le chauffage.

Si vous avez un revenu inférieur ou supérieur au SMIC vous pouvez utiliser les pourcentages du premier tableau (dernière colonne pour 2016) pour  créer votre répartition de base. Pensez à bien garder le montant brut et à supprimer les dépenses de consommation des ISBLM et de la consommation des APU ainsi que la correction territoriale.

Et vous, pensez vous qu’on peut vivre avec le SMIC ? Que votre réponse soit positive ou négative n’hésitez pas à partager votre avis ou votre expérience en commentaire de cet article ou en message privé via la page contact. Hâte de vous lire !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.