Voyager fauché grâce à l’économie collaborative

Le but d’un voyage est la rencontre, le partage et l’échange avec une culture différente de la sienne. Malheureusement, selon l’observatoire des inégalités, « en 2014, près de la moitié des personnes déclaraient ne pas envisager de partir en vacances dans les prochains mois pour des raisons financières. » Voici quelques conseils et bonnes adresses pour voyager sans se ruiner grâce à l’économie collaborative !

L’hébergement

Et si on dormait chez l’habitant ? C’est le meilleur moyen de s’imprégner de la culture locale, de côtoyer de près la vie quotidienne des habitants et découvrir leurs traditions. Les conseils des habitants vous permettront d’éviter « les pièges à touristes » et de dénicher des bons plans ou adresses insolites.

Plusieurs options s’offrent à vous pour tenter l’expérience de l’hébergement chez l’habitant. Le « couchsurfing » permet de dormir gratuitement sur le canapé (conseils pratiques et adresses sur le site couchsurfing.com). Pour que ce soit une expérience réussi, il faut aimer les rencontres et oser la promiscuité.

Après l’échange de maisons, un nouveau concept se développe ces derniers mois, c’est « le troc de nuitées« . Le principe est simple, vous partagez votre logement en hébergeant un membre pour gagner des nuitées. Ensuite, vous les dépensez quand vous le souhaitez, dans le monde entier, pour vos prochaines vacances. Plutôt que d’aller à l’hôtel en réservant une chambre chez l’habitant votre voyage vous coûte moins cher et vous vivrez des expériences uniques loin des clichés touristiques. Pour tenter l’expérience, inscrivez vous sur nightswapping.com ou trampolinn.com.

Le transport

Le covoiturage (Blablacar…) s’est fortement développé ces dernières années et permet de partir en vacances en partageant les frais entre le conducteur et ses passagers.

Une autre solution pour faire des économies, est de louer une voiture à un particulier sur son lieu de vacances. OuiCar propose plus de 30 000 véhicules dans toute la France avec des prix de 30% à 40% moins chers que les loueurs traditionnels. Si vous préférez louer un camping car, vous pouvez trouver des annonces sur wikicampers ou yescapa. Pour les marins, tentez la location de bateaux en particuliers sur clickandboatsamboat ou boaterfly.

Si vous préférez les modes de transports traditionnels, il est possible de racheter à prix cassé, des billets revendus par des particuliers sur trocdestrains. Pour traverser l’Europe à petit prix (dès 5€!!!) , le bus (Flixbus,…)  reste un moyen de transport accessible. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à lire l’article Voyager en Bus Low Cost publié sur le site.

La restauration

Et si vous oubliez le restaurant ? Partager la table d’un hôte qui vous accueille chez lui comme à la maison c’est beaucoup plus intéressant que le buffet d’un l’hôtel bondé de touristes ! En prime, vous recevrez des conseils pour faire votre marché, au meilleur prix, avant de rentrer.


Ce livre retrace l’extraordinaire aventure de deux jeunes français ayant expérimenté pendant six mois le foodsurfing: un véritable tour du monde du repas chez l’ habitant !


Pour trouver des adresses de « foodsurfing », vous pouvez consulter les sites vizeat.com ou voulezvousdiner.com.

Visiter

Plutôt que des visites millimétrées, avec un guide multilingue au discours formaté, pourquoi ne pas tenter, des visites gratuites avec les locaux ? Ces guides sont les mieux placés pour faire découvrir les bons plans de leur ville et les lieux insolites. Le concept est né à New York et à fait des émules dans le monde entier !

Pour un voyage en France vous trouverez votre guide d’un jour, sur le site greeters.online. « Les greeters sont des habitants passionnés par leur quartier, leur ville, leur territoire, qui vous feront partager leurs connaissances, répondront à vos questions, vous aideront dans dans l’organisation de vos visites, et pointeront pour vous les choses essentielles à voir. Ce ne sont pas des guide-conférenciers, ils n’en ont pas les connaissances. Mais ils habitent dans les lieux que vous visitez avec eux, il en connaissent les pulsations et le rythme: c’est ce qu’il vous font découvrir. »

S’équiper

Au moment de faire les valises, vous vous rendez compte que votre valise est trop petite ? Il vous manque un jeu de société ou une guitare pour vos soirées ? Rendez vous sur Mutum la plateforme gratuite de prêt et d’emprunt d’objets entre particuliers ! Tous les emprunts se font en points “mutums”. Vous en gagnez facilement, à chaque fois que vous contribuez à la communauté.

 ➡ J’espère que ces quelques sites et pistes vous permettront de créer votre prochain voyage en profitant de l’économie collaborative. Des expériences à raconter ? Des adresses à partager ? N’hésitez pas à commenter !!

 

5 réponses

  1. Sandrine Coeurdevey Louis dit :

    Merci, vraiment de très bons tuyaux pour voyager pas cher !!

  2. Bonjour, je rajoute Mutum à l’article immédiatement, c’est un super site que je découvre grâce à vous, Julien. Merci

  3. Julien dit :

    Article super 🙂 Si on se renseigne un peu, ça devient assez aisé de voyager sans trop dépenser

    Je rajouterai dans la liste Mutum (https://www.mutum.com) qui permet d’emprunter des objets gratuitement!
    pour emprunter un appareil photo avant de partir en vacances par exemple ça peut être cool je trouve

  1. 10 avril 2017

    […] Comment ça manger chez l’habitant ?!! Eh oui, grâce à l’économie collaborative, il est possible aujourd’hui de manger chez des locaux. Pour en savoir plus, reportez vous à l’article suivant sur le site : Voyager fauché grâce à l’économie collaborative. […]

  2. 18 juillet 2017

    […]  ➡ Au delà des vacances pas cher au camping, d’autres types d’hébergements pourraient vous intéresser comme l’échange de maison par exemple. N’hésitez pas à consulter également notre article intitulé Voyager fauché grâce à l’économie collaborative. […]

Laisser un commentaire